Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2005

Les migrants ont du courage

le 21 octobre 2005







Messieurs,

Il nous la baille belle le bon Dr Kouchner (“les migrants ont du courage ayons-en aussi” Le Monde du 20 octobre 2005) quand il nous propose - “500 000 immigrants irréguliers franchiss(ant) chaque année les frontières de l'Europe” - de leur faciliter l’accès en installant des “comptoirs” de l’ ANPE au Mali et au Sénégal, par exemple à Gorée, pour recruter des “subsahariens” qui viendraient occuper en France les emplois dont nos chômeurs ne veulent plus. On pourrait les acheminer par bateau de la SNN, la Société Nationale Négrière, bien entendu avec leur famille -comptez trois épouses et dix sept enfants- qu’on installerait dans des immeubles combustibles. Cela redresserait notre situation démographique.
Parallèlement, remplissant le devoir de “développer les races inférieures” cher à Léon Blum, on peuplerait l’Afrique de nos jeunes et de nos retraités qui ne manqueraient pas de transformer le continent en “eldorado”, et comme il faut mettre un peu d’ordre dans ce beau projet, les pays d’Europe pourraient se répartir cette tâche exaltante en réunissant une conférence à Berlin...
L’ Europe a connu de nombreuses invasions, les Ostrogoths, les Wisigoths, les Huns, les Vandales, les Arabes, les Turcs... jusqu’à présent elle avait lutté pour les chasser, maintenant il faudrait leur ouvrir nos portes. Aetius réveille toi, ils sont devenus fous.
Considération distinguée.

15:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

07/10/2005

Le Monde est devenu inodore

le 18 octobre 2005


Cher lecteur,

Peut être vous demandez vous la raison de mon soudain silence. Non, je n'ai pas abandonné la lecture critique du Monde, mais ce journal qui auparavant suscitait souvent mon ire et mon indignation est devenu soudain, inodore, incolore et sans saveur. Plus de prise de position "humaniste", de condamnation du racisme et de la xénophobie, non rien que des informations sans commentaires, c'est à désepérer. Depuis l'éviction d'Edwy Plenel, on fait profil bas, on ne jette plus d'anathème, à part bien entendu, de temps en temps un récit navrant des malheurs d'un "Africain subsaharien" qu'on veut renvoyer chez lui malgré la mobilisation des grandes âmes de service ou un articulet sur Pinochet, vraiment pas de quoi fouetter un chat.
Je crois que je vais résilier mon abonnement.

17:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

04/09/2005

Le juge Guzman "tombeur de Pinochet"

le 4 septembre 2005









Messieurs,

Le titre de l’ hagiographie que le 3 septembre 2005 Catherine Legrand tresse pour le départ à la retraite du juge Guzman “Juan Guzman, le "tombeur" de Pinochet” montre bien l’idée que vous vous faites d’une justice impartiale et sereine, car, ne vous en déplaise, le Général Pinochet n’a jamais été ni jugé ni condamné et est donc jusqu’à preuve du contraire innocent.
Mais quand vous qualifiez Pinochet de “l'un des dictateurs les plus sanguinaires du XXe siècle” permettez moi de penser que vous lancer le bouchon un peu loin, car Pinochet que ses pires opposants créditent de 3000 “crimes”, serait un bien modeste bricoleur auprès de Hitler, Staline, Mao, Ho Chi Minh, Castro, Pol-Pot, Bokassa, Imin Dada, Aristide, et pas mal de satrapes Africains, qui semblent l’objet de votre mansuétude.
Je me permets de penser que l’avènement de la 4° République en 1944-45 a fait plus de victimes, souvent injustifiées, que la prise de pouvoir de Pinochet.
Considération distinguée

14:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

01/09/2005

Arno Klarsfeld

le 1 septembre 2005







Messieurs,


Je me demande combien de temps vous tiendrez page ouverte à Arno Klarsfeld dont on ne sait plus s’il est Français ou Israélien. Les propos de ce Virgile de Sharon “Arma virumque cano...” concernant l’évacuation de Gaza, parus le 31 août 2005, sont parfaitement insupportables: Bien entendu les malheurs des palestiniens “c'est le destin que leurs leaders ont choisi pour eux”, les Israéliens n’y sont pour rien.
Quand iil dit que “Ce désengagement permet (...) de placer théoriquement les Palestiniens au pied du mur”, il fait, je pense, une fine allusion à la “barrière de sécurité” qui isole peu à peu les palestiniens. Quel humour... Mais quand il compare l’occupation des territoires à notre présence en Algérie et en Nouvelle Calédonie, je ne le trouve plus drôle du tout.
Son admiration pour Israël ne craint même pas le ridicule: “Dans combien de villages français de 700 habitants les gens parlent-ils plusieurs langues, étudient à l'étranger et font souvent partie d'unités d'élite?” Évidemment on peut regretter qu'à Trifouillis les Oies il n’en soit pas ainsi.
Admirons avec Klarsfeld l’infinie courtoisie de l’armée Israélienne pour expulser les récalcitrants qui tranche quelque peu avec les bulldozers utilisés contre les Palestiniens, et soyons rassurés “Les familles seront raisonnablement indemnisées”
Considération distinguée

15:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

29/08/2005

Boulevard Vincent Auriol

Le 29 Aout 2005






Messieurs,


Bien entendu on veut maintenant culpabiliser la France pour l’horrible drame du boulevard Vincent Auriol, (votre éditorial “Logement : urgence” du 29 aout 2005) mais peut on sincèrement croire que l’on puisse reconstituer un village africain avec ses ménages polygames, sa vie communautaire, regroupant 27 adultes et une centaine d’enfants, en fait probablement beaucoup plus, dans un immeuble quel que soit son état sans encourir des risques inacceptables.
Il faudrait quand même faire connaitre les moyens d’existence de cette communauté, la part des allocations sociales, expliquer comment ces familles à l’évidence inassimilables et refusant de changer de mode de vie, ont pu arriver en France et être régularisées. Car des problèmes sociaux il va s’en créer pendant plusieurs générations. Remarquons d’ailleurs que ces malheureux n’en étaient pas à leur coup d’essai et que manipulés par des associations irresponsables, ils avaient déja squatté à la Très Grande Bibliothèque.
Un tel drame devrait inciter à la plus grande vigilance à l’encontre d’une immigration de plus en plus incontrolable.
Considération distinguée.

16:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)