Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2021

Responsabilité individuelle?

Il semble que la Conférence des Evêques de France réunie à Lourdes ait reconnu une «responsabilité institutionnelle » de l’Eglise et une « dimension systémique » dans les abus sexuels dont ont été victimes un certain nombre de personnes du fait de prêtres et de religieux depuis 1950.

Ceci veut dire que les évêques, au nom de l’Eglise se sentent solidairement coupables de ces crimes.
Je ne suis pas d’accord : L’Eglise outre les clercs est constituée de l’ensemble des baptisés dont je fais partie et personnellement je ne me sens nullement responsable des turpitudes individuelles de certains prêtres.

Maintenant l’Eglise décide d’indemniser financièrement les victimes « dont les vies a été saccagées » qui le demanderaient.

C’est à la justice civile qu’il convient de décider de la culpabilité et de la peine, et les victimes auraient du porter plainte et si il y a maintenant prescription c’est du à leur négligence. L’Eglise n’a pas à se substituer à la justice civile même si certains de ses membres n’ont pas fait ce qu’ils auraient du faire. La justice doit être individuelle et non collective
Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.

20/10/2021

Energie et écolos

Le cout de l’énergie ne cesse de croitre, essence, gazole, électricité, gaz, fuel domestique tout s’envole. Le gouvernement affolé craint de nouveaux gilets jaunes. Je voudrais rappeler certaines décisions à destination des écolos et qui ont fait s’envoler le cout de l’énergie :

Arrêt de la centrale de Fessenheim qui ne demandait qu’à produire au moins pendant dix ans à bas cout.

Interdiction de rechercher du pétrole et du gaz dans tout le territoire français y compris nos DOM-COM et nos ZEE.

Taxation de l ‘électricité pour financer les énergies dites renouvelables : éoliennes, panneaux solaires.

Arrêt de la construction de nouvelles centrales nucléaires en France.

Vente d’électricité nucléaire à faible prix aux autres fournisseurs d’électricité.

Achat de gaz à l’Algérie à prix fort.

Taxation aberrante des produits pétroliers.

Taxe carbone.

Tout ça pour complaire à l’Europe et faire plaisir aux écolos qui rêvent d’une France à vélo comme je l’ai connue pendant les heures les plus sombres de notre histoire.

On voit déjà des vélo-taxis version occidentale du cyclo-pousse. C’est ce qu’on appelle la progrès

 

05/10/2021

Catholique et Français toujours

Une récente enquête montrait que seule une moitié des Français déclaraient croire en Dieu. Si on décompte les musulmans, il ne reste qu’une petite moitié. Ceux qui restent s'affirmant catholiques ont vraiment la foi bien accrochée, le catholicisme est devenue une ONG plus préoccupée du sort des migrants et d’écologie que d’enseigner l‘évangile. « Allez, enseignez toutes les nations » nous ordonne l’évangile de Saint Matthieu, l’Eglise a abandonné son devoir missionnaire, prêche l’œcuménisme : tout se vaut, du Christ au grand manitou et à Allah, c’est le grand relativisme, il n'y a pas qu’une vérité. Et pendant ce temps la les sectes évangélistes prospèrent.

On a abandonné les chrétiens d'orient à leur triste sort, ils ont en grande partie disparu.

Dans les écoles catholiques on ne se préoccupe plus de religion.

Tous les jours on vandalise les églises, les cimetières, les sacrements : surtout ne pas en parler. Il est vrai que dans la logique consumériste actuelle les vocations se font rares. Et en plus on entretient des querelles byzantines, mesquines pour savoir si un rite millénaire a perdu du jour au lendemain toute sa vertu.

Rappelons nous les suites de Vatican II, si les choses sont rentrées dans l’ordre, ce fut partout le grand n’importe quoi, un mai 68 anticipé généralisé.

Et maintenant pour tout achever l’Eglise prend en charge les turpitudes de certains de ses prêtres et demande pardon à la grande joie des médias.

Vraiment il faut avoir la foi bien accrochée.

19/09/2021

Sous-marins australiens

Les Australiens viennent d’annuler un contrat vieux de cinq ans pour l’achat de sous marins à la France. Ces sous marins étaient à propulsion classique et donc astreints à faire surface ou à renouveler l’air avec un « schnorchel ». Les sous marins à propulsion nucléaire peuvent rester en plongée pendant de très longues périodes et se déplacent à grande vitesse. Ils sont donc beaucoup plus performants que les sous marins à propulsion classique. Remarquons qu’au moment de l’établissement du contrat la France avait proposé des sous marins à propulsion nucléaire analogue aux « barracuda » qu’elle construit pour son compte. Les Australiens avaient refusé par idéologie anti nucléaire. La menace de la Chine leur fait change d’avis ce qui est compréhensible mais plutôt que de demander à la France de modifier le contrat ils se tournent vers une offre américaine et annulent le contrat avec la France, ce qui est inacceptable entre pays amis. Remarquons toutefois que la France avait fait de même pour la fourniture de deux porte- hélicoptères à la Russie.

Ce coup de Trafalgar ne peut rester sans rétorsion, la France pourrait en profiter pour sortir de l’organisation militaire de l’alliance atlantique que Sarkozy nous avait fait réintégrer on ne sait pourquoi. On devrait aussi nationaliser la branche turbine d’Alstom vendue aux américains alors qu’elle a en charge la fabrication des turbines des réacteurs nucléaires civils et militaires.
Enfin on devrait proposer à nos clients éventuels qui n’ont pas l’envie d’acheter américain, de leur vendre des sous marins à propulsion nucléaire très performants.

D’une façon générale cette affaire montre le peu de considération qu’ont les Etats Unis pour la France, elle montre aussi qu’on ne peut absolument pas leur faire confiance pour la défense de l’Europe, ce qui devrait nous pousser à nous rapprocher de la Russie en commençant par lever les sanctions qui sont préjudiciables à tout le monde

 

05/09/2021

Marius Petipa

Hier on diffusait à la télévision le gala donné au Théatre Mariinsky de St Petersbourg pour commémorer le 200° anniversaire de la naissance de Marius Petipa. Marius Petipa vécut en Russie de 29 ans à sa mort, Il fut chorégraphe à Mariinsky ou il créa de nombreux ballets qui revinrent plus tard à l’opéra de Paris avec Rudolph Noureev.

Pour qui aime la danse classique ce fut un merveilleux spectacle. Fut notamment présenté la Belle au bois dormant sur une musique de Tchaikovsky. On y rencontrait le chat botté et le petit poucet et son ogre, le petit chaperon rouge et son loup, Riquet à la houppe, un bel hommage aux contes de Perrault.

Alors il me vint à l’esprit combien la culture russe et la culture française avaient de points communs et combien les histoires de nos deux pays, hormis la parenthèse soviétique, avaient souvent été proches.

Et si on refermait la parenthèse et on reprenait le cours de nos histoires communes ? Depuis la chute de l’URSS les agressions ont été largement le fait de notre coté occidental : extension de l’OTAN à la limite de la zone traditionnelle russe, ingérence en Géorgie, en Moldavie, en Ukraine, sanctions.

L’Europe si elle voulait trouverait tout bénéfice à une entente avec la Russie, politique et économique, quitte à peiner l’oncle américain.

A Toulon le quai du port s’appelait quai Cronstadt, en souvenir de la visite de la flotte russe en 1893 précédant l’alliance franco-russe de 1894, en 1945 il fut rebaptisé quai Stalingrad, à la chute de l’URSS les marins de Toulon obtinrent qu’ il redevint quai Cronstadt. C’est un exemple à suivre.