Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2008

Injuste sexualité

le 9 mars 2008
 
 


Messieurs,
 



Voilà encore un scandale : il paraît que hommes et femmes ne sont pas égaux devant la sexualité et, ce qui est bien triste, « que la sexualité française reste "hétérosexuelle, monogame et pénétrative ", et que l'idée que " les hommes ont plus de besoins sexuels " est encore bien ancrée » (Le Monde des 9/10 mars 2008)
Ce n’est pas la peine de se donner tant de mal pour promouvoir la « gay attitude » pour en être encore là.
Quand je pense que nous payons Nathalie Bajos de l’Inserm et Michel Bozon de l’INED pour accoucher d’aussi bouleversantes constatations et que Le Monde se croit obligé de publier pareilles bêtises, les bras m’en tombent et le reste aussi.
Considération distinguée

14:11 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

05/03/2008

L'Afrique aux Africains

le 5 mars 2008
 

 Messieurs,

 
Je lis dans votre éditorial du 1er mars 2008  « De la parole aux actes » : « S’appuyant sur les réussites de l’Afrique du Sud… », j’avoue être surpris : depuis la fin de l’Apartheid, la pauvreté n’a pas régressé, le taux de criminalité est un des plus élevés du monde et maintenant, malgré pléthore de charbon, le manque d’électricité freine l’économie. En fait l’ Afrique du Sud vit sur les restes des acquis du pouvoir blanc et vous ne pouvez dire qu’ elle « réussit ».
Le discours prononcé devant le Parlement Sud Africain, M .Sarkozy déclare, ce que vous estimez "louable", « le meilleur garant de la paix et de la sécurité en Afrique (...), c'est la démocratie et la justice » dans la droite ligne du « sermon de la Baule » prononcé par François Mitterand en 1990, dont la suite plus ou moins directe a été, entre autres, le génocide du Rwanda.
Tout cela relève du vœu pieux, il n’y a guère de vraie démocratie au sud du Sahara…
"Le transfert progressif à l'Union africaine de la responsabilité du maintien de la paix sur le continent à l'horizon 2012 ne peut qu'être salué" dites vous, avec quels moyens ? A-t-on vu un jour une force africaine d'interposition d’une quelconque efficacité ? Souhaitez vous vraiment, comme on le devrait d’ailleurs, qu’on laisse les Soudanais s’étriper au Darfour ?
Soyons réalistes, tant que la France aura des intérêts en Afrique, il est normal qu’elle les défende.

Evidemment on peut laisser la place aux Américains et aux Chinois.

Considération distinguée.

16:28 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

25/02/2008

Anticastrisme primaire

le 25 février 2008
 



Messieurs,



Ce qui est extraordinaire avec Le Monde, c’est qu’il reconnaît avoir dit n’importe quoi par idéologie, mais ne montre aucun regret et n’en tire aucune conclusion.
Ainsi dans l’article du 22 février « Le castrisme une passion française », vous dites vous être « extasiés » devant la révolution cubaine malgré les exécutions, les emprisonnements, l’oppression alors que « tout cela est connu, public ».
Je n‘ai pas mémoire pourtant, vous avoir vu condamner fermement, depuis, ce régime totalitaire. Vous citez d’ailleurs Le Monde diplomatique, pour qui, encore «l'anticastrisme primaire est le libéralisme des imbéciles ».
De même avez-vous soutenu tous les tyrans de gauche, aussi bien Mao que Nyerere ou Aristide. L’arrivée de Lula au pouvoir au Brésil avait été saluée d’alleluia, avant qu’il ne se convertisse au libéralisme.
Pinochet qui avait délivré le Chili d’Allende qui le conduisait à la ruine, a été pour cela, pendant trente ans, poursuivi d’une vindicte constante y compris post mortem, malgré le succès de sa politique et des violences très inférieures à celles de Castro.
Maintenant je sens que vous regardez Chavez avec les yeux de Chimène.
Ce qui est étrange c’est que vous avouez vos erreurs avec un détachement total, reconnaissant votre influence sur « l’intelligentsia française » mais jamais ne regrettez ni ne faîtes « repentance. »
Considération distinguée.

17:03 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

19/02/2008

Indépendance du Kosovo

le 19 février 2008
 





Messieurs,



Votre très lucide éditorial du 17 février , « L’Europe et le Kosovo » est le constat de l’échec d’une politique où « l’Europe joue à contre-emploi », politique que vous n’avez cessé d’approuver.
Cette politique va maintenir l’instabilité dans les Balkans et, comme vous le dites, elle « coûtera cher en ressources matérielles et humaines ».
Autrement dit au nom de la démocratie, l’Europe devra maintenir la région sous tutelle pendant des décennies.
De quel droit a t-on amputé la Serbie de son Alsace-Lorraine ? Les habitants du Kosovo sont albanophones et non Albanais, mais ils sont Serbes, comme étaient Français les Alsaciens germanophones.
A quoi a servi de « délivrer » la Serbie de Milosevic et d’y établir la « démocratie » s’il n’était pas possible de la laisser régler la question du Kosovo ?
On a créé un pseudo-état inviable et maffieux, qu’on est obligé de coloniser pour assurer sa survie, c’est injuste, onéreux et grotesque.
Quand je pense que la Serbie était un pays ami.
J’ai honte.
Considération distinguée.



17:17 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

09/02/2008

Vive Poutine

le 8 février 2008
 




Messieurs,


Ainsi la nouvelle bête noire du Monde, c’est M. Poutine.
Il a beau, avoir rétabli l’économie russe et rendu leur fierté aux Russes, connaître une popularité que vous n’osez même pas contester, pour vous, ( votre éditorial du 8 février « La vindicte de Poutine ») ,il « écarte de la course à la présidence tous les candidats qui auraient pu contester », il maintient « la justice dans la dépendance du pouvoir »,  le « clan Poutine » a mis la main « sur le gouvernement de la Russie et les richesses du pays », toutes choses  « qui n'ont rien à voir avec les valeurs européennes ».
J’ajouterai même qu’il ose pactiser avec l’Eglise.
La belle affaire, d’ailleurs il n’appartient pas à l’Europe qui lui préfère Bush qui en fait de bien pires.
Le plus effarant est que votre vindicte va jusqu’à plaider la cause de Khodorkovski, un de ces oligarques qui, profitant du désordre, ont mis la main sur les richesses du pays et dont certains sont réfugiés à Londres et en Israël. Khodorkovski est en prison, il est bien probable que ce soit justifié.
Je pense que l’Europe et le monde ont une grande chance que Poutine assure le développement de la Russie dans le calme, le reste n’a aucune importance.
Considération distinguée.




13:49 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)