Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2008

Un généreux donateur

le 14     janvier 2008
 



Messieurs,

Hallucinant d'apprendre ("Un livre sur la Shoah distribué gratuitement aux habitants de Rotterdam" le Monde du 12 janvier) qu'un historien juif, appuyé par la mairie, a l'intention de distribuer aux 250000 familles de Rotterdam un livre de pseudo souvenirs écrit, il y a 15 ans, et adressé à sa mère morte en déportation.
Qui veut-on culpabiliser ? après 65 ans, les responsables ont disparu et les destinataires ne sont pour rien dans l'affaire, à moins qu'il faille les maudire jusqu’à la 7° génération.
Le plus scandaleux c'est l'amalgame qui est fait avec les "populistes" anti immigrationnistes, notamment Pim Fortuyn pourtant assassiné par un Musulman pour avoir dénoncé "une prétendue islamisation du royaume". En fait c’est le vrai but de l’opération.
Au détour de votre article, on apprend que 80% des juifs néerlandais ont été déportés alors qu'en France, malgré la collaboration du gouvernement de Vichy, seuls 17% des juifs français l'ont été. Il faudrait que Serge Klarsfeld à qui vous tenez colonne ouverte, explique ce miracle.
Comme toujours quand ces sujets sont abordés, l'article de Jean-Pierre Stroobants dérive vers la non-restitution des biens juifs. Je me demande si les Palestiniens dont Israël détruit régulièrement les maisons sont correctement indemnisés, il faudra que je me renseigne.
Considération distinguée.

17:12 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

10/01/2008

Le retour de Madame Claustre

le 10     janvier 2008
 


Messieurs,


Il est quand même étrange que ce soit dans un "point de vue" que Le Monde se résigne à dire la vérité sur les FARC (La vérité sur les FARC sort, enfin, par Jacques Thomet Le Monde du 9 janvier2008) après des années de désinformation présentant les FARC comme une guérilla révolutionnaire contre un régime aux relents Pinochetistes, nimbée de l'auréole douteuse du Che, alors qu'il ne s'agit que de narcoterroristes.
Tout le monde sait qu'Ingrid Betancourt s'est fait enlever par inconscience ou bêtise et qu'il eut mieux fallu l'ignorer que faire ce battage insensé qui n'a fait qu'augmenter sa valeur marchande.
Curieux otages d'ailleurs qui se font faire un enfant "par un guerillero" nous rappelant Madame Claustre pour qui mourut le capitaine Galopin.
La France ferait bien mieux de se désintéresser de ce dossier où elle a réussi à perdre toute crédibilité, de toute façon ça ne changera rien au sort d'Ingrid Betancourt.
Quant au Monde, il aura fait preuve une fois de plus de son incapacité de donner une information crédible dégagée de ses préjugés idéologiques.
Considération distinguée

17:25 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

28/12/2007

Le bien et le mal

le 28 décembre 2007
 


Messieurs,


Il est un quand même comique, Yvon Quiniou, agrégé de philosophie, et membre du comité de rédaction de la revue " Actuel Marx ", quand il prétend ("Laïcité : l'approche sarkozyenne" Le Monde du 28 décembre 2007) se référant aux "Lumières", que l'homme " n'a pas besoin de la référence à une transcendance pour savoir ce qu'il en est du Bien et du Mal ", comme si la "Déclaration des droits de l'homme et du citoyen" dont il a plein la bouche, n'était née en terre de civilisation chrétienne et n'en était qu'un avatar honteux.
Si la religion chrétienne n'était pas à l'origine des choix moraux ayant acquis une valeur universelle, comment expliquer que tous les tyrans en particulier marxistes, Lénine, Staline, Mao, Pol-Pot, Castro… qui semblent avoir l'aval de Mr Quiniou, collaborateur à "Actuel Marx", aient combattu et persécuté le christianisme; avaient ils connaissance du bien et du mal ?
Constatons également que "la République elle-même, les droits de l'homme, l'égalité de l'homme et de la femme, les conquêtes sociales, la conception civile du mariage, la libération sexuelle et l'acceptation du droit à la différence dans ce domaine " valeurs dont Mr Quiniou prétend qu' elles font consensus sont rejetées dans la quasi totalité du monde non chrétien en particulier islamiste. Cela devrait permettre de relativiser leur origine strictement laïque.
Considération distinguée.

15:12 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

19/12/2007

Esclaves et bonobos

le 19 décembre 2007
 



Messieurs,

Si Jean pierre Tuquoi nous rapporte leurs propos avec exactitude, John May et Jean-Pierre Guengant nous la baillent belle quand ils attribuent la stagnation de la population de l'Afrique subsaharienne de 1500 à 1900 à l' "l'esclavage et la colonisation". ("le grand rattrapage démographique"  Le Monde du 16 décembre)
Tous les spécialistes honnêtes considèrent que les prélèvements d'esclaves étalés sur des siècles ont eu une influence marginale.
La population pendant ces quatre siècles correspondait à ce que l'Afrique pouvait faire vivre, compte tenu des endémies, des épidémies, des guerres tribales, des famines, des criquets, des sècheresses...
De même la population française a stagné de 1300 à 1700 entre 15 et 20 millions d'habitants au gré des guerres et des épidémies, avant de croître à l'ère industrielle.
C'est la colonisation, avec l'amélioration sanitaire et la paix civile qui a provoqué au XIX° siècle la croissance démographique de l'Afrique.
Malheureusement le développement économique n'ayant pas suivi - on ne délocalise pas en Afrique subsaharienne, allez savoir pourquoi - rien ne permettra de faire vivre en 2050 " 2 milliards d'habitants, contre 760 millions aujourd'hui ".
Tant que les subsahariens ne se mettront pas au travail et ne renonceront pas à copuler comme des bonobos, leur seule voie de salut est la fuite, de préférence vers l'Europe. Le "camp des saints" a d'ailleurs commencé.
Considération distinguée.


15:55 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

02/12/2007

Cédric, Jean-Matthieu, Alan, Noël et les autres.

le 2 décembre 2007
 



Messieurs,

C'est quand même bizarre, à vous lire les quatre "jeunes" condamnés en comparution immédiate pour leur participation aux émeutes du 25 novembre à Villiers le Bel après la mort de Larami et Moushin, dont sur les photos on pouvait constater le caractère "ethnique" ont des prénoms bien de chez nous: Cédric, Jean-Matthieu, Alan, Noël.
Ils n'auraient d'ailleurs rien fait, peut être ramassé quelques bonbons et pourtant il y a eu 82 policiers blessés.
Alors je me demande:  les policiers auraient-ils de préférence arrêté les Gaulois qui traînaient par là, ce doit être moins dangereux, ou Le Monde aurait-il changé les prénoms?
D'ailleurs pourquoi ne pas citer les noms de famille de majeurs condamnés ?
On a toujours l'impression de se faire balader.
Considération distinguée.

15:30 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)