Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2013

Ni race,ni sexe,tous pareils

Ainsi il n’y a plus de races, puisqu’on vient de voter la suppression du mot dans tous les textes officiels en attendant la Constitution. C’est une excellente décision, plus de race donc plus de racisme, on va pouvoir cesser de subventionner et voir disparaître devant l’évidence, la LICRA, le MRAP, SOS Racisme sans parler du CRAN ; on va cesser de poursuivre les Français pour des soi-disant délits d’incitation à la haine raciale, injures etc …

On a enfin découvert l’évidence : les hommes sont tous pareils et les petites différences d’aspect sont dues uniquement à des conditions de vie et de climat différentes : si les africains ont le teint un peu plus foncé, c’est à cause du soleil, ils ont bronzé, s’ils sont crépus c’est que le soleil agit comme un fer à friser. Si les asiatiques sont un peu jaunes c’est parce qu’ils mangent du riz. Le riz agit probablement comme le maïs avec lequel on donne au poulet une chair jaune.

Mais une fois installés chez nous ils vont se fondre dans la masse, pâlir, avoir des yeux bleus voire des cheveux blonds. La « négresse blonde » ne sera plus un phantasme de Georges Fourest pas plus que le « géranium ovipare ».

J’espère que devant de telles évidences, on va cesser de privilégier les « minorités visibles » et nous rendre par la télé le miroir de la majorité des Français, débarrassé de l’exotisme actuel et que les joueurs du football français ne paraitront plus tout droit débarqués de Bamako. J’espère qu’on n’entendra plus « sale blanc »,  son contraire « sale nègre » ayant depuis longtemps été abandonné grâce à l’action efficace des associations bien-pensantes.

Il en est de même du sexe qui malgré quelques différences physiques mineures, doit être laissé « ad libitum » suivant le gout de chacun et ne pas être imposé à l’aide de « stéréotypes », les filles en rose, les garçons en bleu, tous devant maintenant pisser assis. Je m’interroge d’ailleurs, devant le scrutin binominal paritaire, de savoir comment les gays des deux « genres », les bi, les trans, vont arriver à s’appairer pour se faire élire.

Je me dis aussi devant tant de conneries que le gouvernement, pourtant paritaire, ferait mieux de s’occuper du chômage et de relancer la croissance. Je ne peux que déplorer à quel point d’asservissement, quarante ans de politiquement correct ont  amené nos élus pour voter de telles lois sans rechigner, alors que les Français dans ces domaines, ne demandent rien et préfèreraient le maintien du statu quo ante.