Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2013

Des allocs pour les coupeurs de route.

Alors que l’on veut « sucrer les allocs » des familles « riches » qui gagnent plus de 5000€ par mois - environ 15% des familles - on va, si j’en crois la  France Catholique  - et pourquoi ne croirais-je pas la France Catholique – les octroyer à tous les enfants d’immigrés, même nés à l’étranger. C’est un diktat de Bruxelles et apparemment personne n’ose résister.  Il y a, paraît-il,  un principe de « non discrimination » imposant la généralisation des prestations démographiques, complété par un accord euro-méditerranéen applicable avec l’Algérie, la Tunisie et le Maroc. Dorénavant, les parents maghrébins et je pense africains, installés en France pourront toucher des allocations familiales au titre de leurs enfants nés outre-Méditerranée qui décideraient de les rejoindre et ce même en dehors du regroupement familial. On peut penser que les familles polygames pourront en profiter et on risque de voir de plus en plus de pater familias gérant les allocs de leurs cinq épouses.

Quand on a assisté au ballet des coupeurs de route ravageant les Champs Elysées on peut se dire que l’espèce n’est pas près de s’éteindre.

Apparemment personne n’a jugé utile d’informer les Français de ces décisions.  D’ailleurs ils en voient tellement qu’ils ne diraient rien. Personnellement j’avoue penser que la suppression des prestations familiales des étrangers extra européens serait une excellente mesure, source d’économies et frein à l’invasion. On peut toujours rêver.