Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2012

Les Iles Eparses

 

Actuellement au 13 heures de TF1, passe journellement un reportage sur les « Iles éparses ». Ces 4 îles ou plutôt 4,5, Bassas de India ne découvrant qu’à marée basse, sont la propriété de la France, Tromelin à l’est de Madagascar, les autres îles dans le Canal de Mozambique entre Madagascar et l’Afrique de l’Est.

Ces ilots minuscules, de un à quelques kilomètres de longs, sont inhabités et n’ont aucune ressource, ils sont en plus entourés de corail et très difficiles d’accès par mer. Leur seul intérêt est de générer une Zone Economique Exclusive (ZEE), considérable.

Ceux qui regardent ces reportages auront pu constater que sont stationnés sur les ilots du canal de Mozambique des militaires, treize hommes et un gendarme, relevés tous les deux mois à partir de la Réunion. Ils y sont depuis 1973 et voilà pourquoi.

A l’époque j’étais à Tananarive à l’état major du général Bigeard, commandant supérieur de la zone. J’avais appris d’une source « digne de foi » que les Malgaches qui revendiquent la propriété de ces îles avaient l’intention de s’y installer militairement. Le général Bigeard les devança et occupa, les Glorieuses, Juan de Nova et Europa en y envoyant un détachement et un gendarme. Ils y sont toujours malgré le coût de leur soutien, il faut même leur acheminer de l’eau. L’armée a des velléités de supprimer cette occupation qui dure maintenant depuis près de 40 ans, pour faire des économies, l’amusant est que ce sont les écolos qui demandent leur maintien pour la préservation de la faune et de la flore ; en particulier ces îles sont des lieux de ponte des tortues marines.

Il est curieux de constater qu’une décision à laquelle on a participé il y a quarante ans a encore des conséquences alors qu’il est probable que bien peu sont ceux qui en connaissent encore la raison.

 

11/04/2012

Total innocent

 

Grosse indignation : Total pourrait être disculpé pour le naufrage de l’Erika en 1999 et la marée noire qui s’en est suivie.

Beaucoup de marins qui sont très attachés à la liberté de navigation ne comprenaient pas ce que l’on pouvait reprocher à la compagnie pétrolière : Total avait affrété un cargo admis à naviguer par une société de certification reconnue que pouvait il faire de plus ?

Maintenant on constate que le naufrage a eu lieu à l’extérieur des eaux territoriales et qu’en raison de la convention de Montego bay que la France a signée, c’est à l’état du pavillon en l’occurrence Malte qu’il revient de juger l’affaire.

La France a signé il n’y a plus qu’appliquer, c’est le droit international.

Ce qui est remarquable dans cette affaire c’est la hargne dont fait l’objet Total parce que major pétrolière française elle fait des profits. Les Français n’aiment pas leurs industries surtout quand elles réussissent.

Eva Joly qui fut juge et est candidate à la présidence dénonce « une complicité entre l'Etat et Total » ,  une haute idée de la justice.

Le parti socialiste déclare : « La cour de cassation s'apprête par la voix de son avocat général et aussi du rapporteur de la chambre à rendre une décision rétrograde, étriquée, qui ne prend pas en compte les impératifs du monde moderne », une haute idée de la loi.

Le plus étonnant est que les communes touchées ont été indemnisées et que Total a versé 171,5 millions d’euros qu’il ne cherche pas à récupérer.

Dans cette affaire on a l’impression qu’on s’en est pris à Total non parce qu’il était coupable mais parce qu’il était riche et seul capable de payer les dégâts, en somme la justice de classe.

En 1919 on affirmait : « l’Allemagne paiera » maintenant c’est « Total paiera »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07/04/2012

Bien-être

 

Le classement des lycées publics et privés de France pour ce qui est des résultats au bac en 2011 vient de paraître. Ce classement est basé sur la « valeur ajoutée » par rapport au « taux de réussite attendu », cette valeur ajoutée pouvant être positive ou négative.

Le taux de réussite attendu est calculé en fonction de plusieurs critères : l'âge, le sexe, les résultats au collège et l'origine sociale des élèves. La composition sociodémographique de chaque lycée est aussi prise en compte.

Ce classement permet de constater que les lycées privés affichent globalement de bien meilleurs résultats que les lycées publics.

Plutôt que de s’interroger sur les raisons de cette différence, autonomie, meilleur suivi des élèves, les syndicats d’enseignement jugent les critères vieillots et souhaitent en rajouter un  sur le bien-être des lycéens. Serait ce le retour à l’abbaye de Thélème ?

Ceci n’a bien entendu aucun rapport mais on constate actuellement une pénurie d’œufs en Europe, pénurie due à la mise aux normes des poulaillers de poules pondeuses. Sous la pression des associations sensibles au bien-être animal, Bruxelles exige maintenant, pour améliorer les conditions de vie des poules, 600cm2  d’espace par poule, la disposition d’un nid et d’un perchoir. Cette mise aux normes a entrainé une diminution de la production et une poussée de fièvre des cours de l’œuf. On ne sait si l’accroissement du bien-être des poules a entrainé une amélioration de la qualité des œufs.

 

15:33 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

25/03/2012

Amalgame

Amalgame

 

Après les tueries de Toulouse et de Montauban le cri fut unanime : « surtout pas d’amalgame » Qu’est ce à dire ? bien entendu tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais la quasi totalité des actes terroristes recensés à travers le monde depuis l’apparition d’Al Quaida  sont le fait de musulmans, aux Etats Unis, en France, en Espagne, en Angleterre et ailleurs…

La plupart des conflits internes à travers le monde sont la conséquence de luttes entre les différentes fractions de l’Islam, Chiite, Sunnite, Alaouite, Salafiste… ou d’opposition de musulmans avec d’autres religions comme actuellement au nord Nigeria.

La Syrie où nous avons bien tort de nous immiscer est un bel exemple : Sunnites contre Alaouites.

En France la population carcérale est à plus de 50% musulmane et nous voyons partout s’installer dans les cités un ordre qui n’est plus celui de la France laïque et démocratique.

Soyez sur que pour beaucoup, Ben Laden est un prophète et Mohamed Merah un martyr.

Est-ce un amalgame ?

 

18:27 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (6)

16/03/2012

L'Europe et l'énergie.

 

L’Europe et l’énergie.

 

Il paraît que « L'intransigeance de la Pologne empêche un accord des Vingt-Sept sur le climat ». On cogite décidément de drôles de choses dans notre dos : Les ministres des 27 pays de l’Europe étaient réunis à Bruxelles pour se mettre d'accord sur une « feuille de route », pour définir la contribution de l'Union à la réduction des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2050.

Il paraît que l’Union a décidé d’être pionnière dans la lutte contre le réchauffement climatique, sans trop se préoccuper de ce que fera le reste du monde en ce domaine et c’est là que le bât blesse : Le programme européen prévoit une réduction des émissions de 80 % à 95 % en 2050 par rapport à 1990. En 2020, les émissions devront être réduites de 20 %. Elles le seront de 40 % en 2030 et 60 % en 2040.

On ne sait trop s’il s’agit de la totalité des émissions de gaz, y compris les transports et l’industrie ou seulement de la production d’électricité mais même dans ce cas, ou il s’agit d’un accord que chacun considère comme inapplicable, 2050 c’est loin, ou il y a une volonté ferme de l’appliquer.

Une réduction de 20% dans les dix ans, puis de 20% supplémentaires tous les dix ans jusqu’à au moins 80% en 2050, on croit rêver et essayer c’est pour l’Europe se tirer une balle dans le pied, car pendant ce temps les autres pollueurs, Etats Unis, Chine en tête continueront à polluer et à produire l’électricité la moins chère possible.

C’est d’ailleurs mal parti, l’énergie nucléaire qui seule permettrait d’approcher ces objectifs à moindre coût est partout vilipendée. L’Allemagne a décidé l’arrêt de toutes ses centrales nucléaires d’ici 2022, elle développe les centrales au gaz et au charbon, l’Italie, la Belgique, ont également renoncé au nucléaire et le premier geste qu’aura François Hollande s’il est élu, sera d’arrêter sans raison aucune la centrale de Fessenheim où, entre parenthèses, on vient de redémarrer un des réacteurs après des travaux fort importants, pour complaire à Eva Joly et ses khmers verts.

Cet accord sous entend un développement intensif des énergies dites renouvelables, notamment le vent et le solaire dont tout le monde sait qu’ils sont inefficaces et hors de prix.

Déjà les Français payent sans le savoir 3% de plus sur leur facture électrique pour subventionner ces équipements importés pour l’essentiel, notamment de Chine.

Nous avons la chance de payer l’électricité 35% moins cher que chez nos voisins, d’avoir une industrie nucléaire en pointe qui fournit une grande quantité d’emplois. Une énergie bon marché c’est une chance qu’il faut préserver sinon notre industrie sera encore moins compétitive et nous n’exporterons plus de courant.

Pendant ce temps les Etats Unis développent à grands pas le gaz de schiste et les pétroles non conventionnels au point que le prix du gaz y est en chute libre.

Il a fallu que la Pologne où le charbon - très polluant - représente 93 % du « bouquet énergétique » se gendarme et refuse cet accord pour qu’apparaisse ce projet suicidaire.

En fait ne nous y trompons pas, l’idée est de réduire la consommation d’énergie de façon drastique, de nous obliger à emprunter les transports en commun voire le vélo, de ne pas nous chauffer correctement, de nous interdire de climatiser, de voyager, bref nous ramener à la façon dont on vivait « pendant les années les plus noires de notre histoire ».

Et ce n’est pas tout, on veut faire payer une taxe pour tout survol de l’espace européen, même par les avions qui nous amènent des touristes, au point que la Chine menace de ne plus commander d’Airbus, pour la plus grande joie de Boeing.

Comment veut on que les Français n’en aient pas assez de cette Europe qui veut changer leur façon de vivre sans les consulter en quoi que ce soit, sous prétexte, entre autres, d’un réchauffement climatique nullement avéré et qui d’ailleurs fait la joie des touristes.

16:28 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (2)