Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2012

Des pieds nickelés

Mais qu’est ce qui peut pousser nos gouvernants à monter une telle mayonnaise avec le réseau djihadiste de Strasbourg et de Cannes constitué à l’évidence d’une bande de paumés qui avaient cru trouver dans l’islam de quoi remplir la vacuité totale de leur existence.

Il s'agit du "démantèlement d'un groupe terroriste qui est probablement le plus dangereux mis au jour depuis 1996 en France", a souligné M. Molins, procureur de la République de Paris, lors d'une conférence de presse en ayant l’air d’y croire.

"Une attaque terroriste dans notre pays a pu être évitée", a-t-il dit sans rire.

Commençons par l’attentat de Sarcelles contre une épicerie Kasher. Il s’agissait peut être d’une grenade yougoslave mais une grenade d’exercice où l’explosif est remplacé par du plâtre. Seul subsiste le détonateur. Une telle grenade n’a jamais fait de mal à personne sauf si l’on reçoit la cuiller dans la figure ce qui n’est pas fréquent. On peut difficilement dire qu’il y eut désir de tuer.

Depuis le principal suspect Jérémy Louis Sidney a été tué les armes à la main cherchant visiblement le martyr pour gagner les 70 houris promises au paradis d’Allah.

Les charges pesant sur les autres membres du groupe semblent modestes, peut être certains ont ils été en Syrie ou en Tunisie donner la main aux djihadistes ce qui ne peut quand même leur être reproché par tous les défenseurs du printemps arabe et de la révolution Syrienne.

Il est vrai qu’on aurait trouvé chez l’un un pistolet 22LR et un fusil de chasse, armes en vente libre chez tous les armuriers il y a quelques années.

On a trouvé aussi 27000€ qui provenaient probablement plus du trafic de drogue que d’un financement d’Al Qaida.

Il y a aussi des produits chimiques dont du nitrate de potassium plus connu sous le nom de salpêtre, une cocotte minute et des ampoules à filament toutes choses avec lesquelles, on peut paraît il, fabriquer une bombe artisanale. Le mode d’emploi doit se trouver sur internet et leur détention ne me semble pas prohibée.

Tout ce petit monde ne se cachait guère, fréquentait facebook et semblait depuis longtemps repéré par la police. Une bande d’une douzaine de pieds nickelés, convertis à l’Islam pour se trouver une raison d’exister mais certainement pas le groupe structuré, formé, efficace que l’on veut nous vendre.

Veut on faire oublier les agissements de la BAC de Marseille nord, le chômage et la crise ?

 

 

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com

06/10/2012

La Barbarie

Les assassinats barbares d’Echirolles ont, dans la presse, trouvé une justification dans les dérives de la société : dans le Figaro Didier Pleux, « montre en quoi ce drame a révélé des jeunes déshumanisés par la société et l'éducation actuelles. »

« Ils sont l'aboutissement d'une société individualiste et consumériste qui stimule constamment leur principe de plaisir, c'est le «jouis» qui exclut le «respecte les autres »

Trop facile : remarquons, ce que personne n’ose plus faire dans la France du politiquement correct, que tous les acteurs de ce drame et même les victimes appartiennent à la même religion et c’est là qu’il faut en voir l’origine : dans la France chrétienne on ne tuait pas « pour une histoire de regard qu'il aurait fallu baisser. Une histoire de respect et d'honneur qui a viré à la sauvagerie » (Simon Piel Le Monde du 4 octobre).

L’Islam contient ce potentiel de violence, de discrimination et des valeurs contraires à celles pour lesquelles l’Occident se bat depuis plusieurs siècles. L’islam est une religion intolérante, totalitaire, violente, inégalitaire et obscurantiste. La guerre sainte y est un devoir et le moyen normal de propagation du message d’Allah.

Ecoutons ce que déclarait à Roubaix un jeune musulman français d’origine algérienne : « Les lois de votre République ne sont pas conformes à celles du Coran, et ne doivent pas être imposées aux musulmans, qui ne peuvent être gouvernés que par la Charia. Nous allons donc oeuvrer pour prendre ce pouvoir qui nous est dû. Nous allons commencer par Roubaix, qui est actuellement une ville musulmane à plus de 60 %. Lors des futures élections municipales, nous mobiliserons nos effectifs, et le prochain maire sera musulman. Après négociation avec l’Etat et la région, nous déclarerons Roubaix enclave musulmane indépendante, et nous imposerons la Charia (loi de Dieu) à l’ensemble des habitants. »

Le drame d’Echirolles a eu lieu en dehors de la société française, il ne faut pas l’expliquer par une insuffisance d’éducation ou d’instruction, par une quelconque exclusion. Ceux qui l’ont commis se sont eux mêmes exclus de notre société et l’on voit ressortir la barbarie des Barbaresques et des « coupeurs de route », les coups de couteau sont ceux des égorgeurs de moutons de l’Aïd el Kebir. La France n’a pas à assumer une quelconque culpabilité sauf d’avoir été aveugle et d’avoir laissé se développer des zones où la loi n’est plus celle de la République et où on tue  pour un regard.

Il faudrait commencer à réagir.

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com

 

 

 

 

 

04/10/2012

Un retour de bâton

Une histoire amusante : A Ribeauvillé, en Alsace, début août les apiculteurs du coin ont constaté que leurs abeilles produisaient du miel de différentes couleurs, bleu, vert, ou marron chocolat.

Après enquête ils constatent que leurs abeilles vont se fournir dans une entreprise de méthanisation de déchets productrice de biogaz.

Cette entreprise Agrivalor produit de l'énergie à partir de la dégradation de déchets organiques, denrées alimentaires périmées ou invendues, résidus de cuisines ou de l'industrie agroalimentaire.

Les apiculteurs retrouvent leurs insectes en train de butiner au dessus de gros conteneurs abritant un produit de couleur identique à la mixture qu'elles ramènent à la ruche.

Après enquête il s’agit de résidus de confiserie industrielle des établissements Mars qui produisent les pastilles chocolatées multicolores M&M’s « fond dans la bouche, pas dans la main ».

Et les apiculteurs de se poser les questions existentielles : les colorants sont-ils d’origine chimique, ces résidus contiennent-ils des OGM ?

L’amusant est que depuis plusieurs années, l'entreprise Mars vante son engagement dans le développement durable, en particulier la valorisation de ses déchets...

Décidément la vie des écolos n’est pas simple.

 

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com

 

 

 

16:07 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ecolos, miel, abeille, ogm

27/09/2012

Deux curiosités judiciaires

Deux affaires judiciaires m’étonnent :

D’abord le naufrage de l’Erika.

Reprenons les faits : Total ayant a transporter du fuel lourd de Dunkerque à Milazzo (Sicile) affrète auprès d’un armateur italien, « Tevere Shipping Co Ltd » un pétrolier battant pavillon maltais, l’Erika. Ce pétrolier construit en 1975 a été contrôlé en 1998 par la société de certification italienne Rina et déclaré capable de naviguer malgré un état de corrosion certain.

L’ Erika appareille le 7 décembre 1999 malgré un temps mauvais mais maniable. Le 11 décembre dans un très mauvais temps, dans le golfe de Gascogne, des fissures se manifestent qui conduiront à la rupture puis au naufrage du bateau dans les eaux internationales à 30 nautiques au sud de Penmarc’h. 400 km de côte seront pollués par le fuel déversé.

Remarquons que Total prend le nettoyage à sa charge avant tout jugement.

Que peut-t-on reprocher à Total ? Le navire est jugé capable de naviguer par une société de certification reconnue. Après chargement de la cargaison, Total n’intervient plus sur les décisions prises au cours de la traversée.

Il a perdu sa cargaison et est donc une victime.

De plus le l’avocat général à la cour de cassation estime que la France n’est pas compétente, le naufrage ayant eu lieu dans les eaux internationales.

Et pourtant la cour de cassation vient de confirmer la condamnation pénale de Total à la grande joie des écologistes.

On se demande ce que l’on peut lui reprocher à part d’être le seul à avoir les moyens de réparer les dégâts ce qu’il a d’ailleurs fait spontanément.

Autre affaire, AZF, l’explosion de 300 tonnes de nitrate d'ammonium dans l’usine toulousaine de Grande Paroisse le 21 septembre 2001.

Le nitrate d’ammonium est un engrais mais, instable, aussi un explosif. Il a été responsable de nombreuses catastrophes notamment à Texas City et à Brest.

Si on le considère comme un explosif on fractionne le stock, on met des merlons et on établit un périmètre d’isolement autour de l’installation, servitude imposée par l’Etat et interdisant toute construction.

Chez AZF le nitrate, engrais, était stocké en tas dans un hangar sans surveillance sérieuse et petit à petit on avait construit autour de l’usine à l’origine isolée. L’usine était pourtant classée Seveso 2.

Le directeur de Grande Paroisse vient d’être condamné sévèrement, ce qui est normal quelle que soit la cause de l’explosion. Mais on n’a pas parlé de la responsabilité de l’Etat qui aurait du définir un polygone d’isolement ni de la municipalité qui a laissé construire autour de l’usine. Le maire socialiste de Toulouse, Pierre Cohen s’est dit satisfait, il peut l’être, à mon sens il aurait du être impliqué.

La justice n’a été rendue qu’à moitié.

Bizarrement dans cette affaire pour l’association de victimes, c’était « la faute à Total ». Décidemment dans notre pays il ne fait pas bon d’être riche.

 

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com

 

 

 

26/09/2012

Une curieuse politique

Décidément la France mène une curieuse politique étrangère : hier François Hollande appelait l’ONU à intervenir pour rétablir la paix en Syrie et au Mali.

Il n’a pas beaucoup insisté sur le fait que la conquête du Nord Mali par les islamistes était la conséquence de l’élimination de Kadhafi en Libye à laquelle la France a, pour des raisons obscures, largement participé. Quand on connaît la vitesse avec laquelle l’armée malienne a été chassée du Nord Mali par les touaregs et les islamistes, on peut avoir des doutes sur la capacité des armées de la CEDEAO, composées de subsahariens, à intervenir avec succès dans l’environnement désertique qui prévaut. Il faudrait mieux avoir l’aide du Tchad et de la Mauritanie qui ne semblent guère tentés. Ou que la France recherche un accord avec l’Algérie pour une intervention conjointe, ce qui aurait comme autre avantage de renouer des liens. 

Mais ce qui est le plus étonnant c’est que la France poursuit sa croisade contre al-Assad étant ainsi l’allié objectif des djihadistes voire d’Al Qaida, partie prenante de la rébellion Syrienne. On soutient ici ce que l’on combat ailleurs.

Il est quand même difficile de comprendre notre intérêt dans toutes ces affaires ; espérons que nous n’agissons pas uniquement pour des raisons humanitaires.

A vrai dire on paraît plutôt se tirer une balle dans le pied au service d’Israël et des américains

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com