Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2013

Réplique d'AZF

Une violente explosion vient de ravager une usine d’engrais au Texas , près de Waco. Il y a des morts et de nombreux blessés. Gageons qu’il s’agit de nouveau d’une explosion de nitrate d’ammonium, un engrais qui avait déjà ravagé Toulouse à la suite de l’explosion de l’usine AZF.

Le nitrate d’ammonium est un engrais ou un explosif. Quand c’est un explosif on le traite avec précaution : merlons, fractionnement du stock, polygone d’isolement… Quand c’est un engrais, on le stocke sans précaution spéciale souvent dans des zones urbaines. Le nitrate d’ammonium a été à l’origine de nombreuses catastrophes, Texas city, Brest, Toulouse et j’en passe.

Rien ne sert de leçon, et alors que chacun fantasme sur les risques liés aux installations nucléaires, autrement bien contrôlées, c’est le laisser-faire pour les installations industrielles, notamment les usines chimiques, et les maires laissent urbaniser autour. D’où des catastrophes comme à Bopal.

Toutes ces installations, comme d’autres par exemple les barrages, devraient être l’objet d’études de sureté pour évaluer le risque qu’elles génèrent.

C’est aussi intéressant que les risques supposés liés à l’exploitation du gaz de schiste.

 

16/04/2013

Boycottons le Sidaction

L’engagement des associations de lutte contre le SIDA, comme AIDES ou ACT UP en faveur du « mariage pour tous » montre qu’en fait ces associations qui ne vivent que de subventions, sont entre les mains des homosexuels et qu’elles militent surtout en faveur de l’homosexualité et contre l’homophobie.

D’ailleurs un dirigeant d’Act Up a déclaré : « Au-delà de ce qui fait la colère d'Act Up, il y a toujours eu aussi une dénonciation de la norme, de ce qui devrait décider de ce qui est bien, de ce qui est mal, de si nos vies sont correctes ou pas. » Nous voilà bien loin de la lutte contre le SIDA.

Nous venons une fois de plus nous faire taper pendant trois jours à l’occasion du Sidaction, manifestation parrainée par Pierre Bergé. L’engagement de Pierre Bergé et des associations de lutte contre le SIDA contre les opposants au « mariage pour tous » montre bien que leur but n’est pas la lutte contre la maladie mais la promotion de l’homosexualité.

D’autant qu’en France le SIDA est devenu un problème marginal : de l’ordre de 6000 nouveaux cas sont bien déclarés en France chaque année mais, sur ce nombre, 2400 viennent de l’étranger, majoritairement d’Afrique Subsaharienne, 2500 sont des homosexuels, une centaine sont des drogués. Environ 1000 sont des hétérosexuels hommes et femmes nés en France. Le gros de l’épidémie est en Afrique subsaharienne.  

Il s’agit donc bien d’une maladie de comportement comme l’était la syphilis avant les antibiotiques. A cette époque on ne s’en prenait qu’à soi quand on attrapait la vérole.
Il ne s’agit nullement d’une cause nationale si ce n’est par le battage éhonté qui est fait dans les médias.

Puisque les organisations contre le sida et Pierre Bergé président de Sidaction, ont milité pour « le mariage pour tous » et en sont même à l’origine, je propose un boycott du Sidaction et en particulier l’envoi des dons promis, à des œuvres dont l’utilité n’est plus à prouver comme le Secours Catholique et les Petites Sœurs des Pauvres. On sait au moins que l’argent sera bien utilisé.
Je demande aussi au nom de la laïcité, l’interdiction à la télé de la ridicule caricature de légion d’honneur qui semble obligatoire quand vient l’époque du Sidaction.

 

 

 

 

 

 

 

12/04/2013

Il faut garder Tromelin

La Constitution prévoit en son article 5 que la Président de la République  « est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traités. » et en son article 53 que : « Les traités de paix, les traités de commerce, les traités ou accords relatifs à l'organisation internationale… ceux qui comportent cession, échange ou adjonction de territoire, ne peuvent être ratifiés ou approuvés qu'en vertu d'une loi.
Ils ne prennent effet qu'après avoir été ratifiés ou approuvés

Et pourtant sans la vigilance d’un député, un morceau du territoire national aurait été partagé sans débat, un accord conclu en 2010 prévoyant le partage de souveraineté de Tromelin avec l’île Maurice qui en revendique la souveraineté depuis son indépendance en 1968.

Tromelin c’est un minuscule ilot situé à l’est de Madagascar et au nord de la Réunion : inaccessible par la mer, 1km2, point culminant 7m, inhabité sauf par trois employés de la météo qui se relaient tous les deux mois par avion, ce n’est pas vraiment le paradis.

Il n’y pousse rien, pas d’arbre à cause des cyclones qui ravagent l’île périodiquement. On n’ y rencontre que des oiseaux, fous masqués ou à pieds rouges, sternes blanches et tortues vertes qui viennent y pondre.

 Histoire

L’île n’a été découverte qu’en 1722 par la Diane, navire français de la Compagnie des Indes. Plus tard, en 1761, un autre navire de la Compagnie y fait naufrage. L’équipage quitte l’île à bord d’une embarcation de fortune y laissant les 60 esclaves malgaches destinés à l’île de France.

Ils y resteront quinze ans, se nourrissant d’oiseaux, de tortues et d’œufs.

C’est le chevalier de Tromelin, commandant la frégate La Dauphine qui récupère les survivants, sept femmes et un enfant de huit mois, le 29 novembre 1776.

Le traité de Paris en 1814, stipule que la restitution à la France, n’exclue que « l’isle de France et ses dépendances nommément Rodrigues et les Séchelles ». La France a toujours considéré que Tromelin lui appartenait sans que ce soit contesté par l’Angleterre. Maurice depuis 1976 revendique l’ilot, s’appuyant sur la version anglaise du traité de Paris qui indique  « especially Rodrigues and The Seychelles ». Remarquons qu’en ces temps bénis, c’est toujours la version française des traités qui faisait foi.

Intérêt économique des Iles Eparses

Alors pourquoi cet intérêt pour cet ilot perdu, sans aucune ressource ?

Tromelin génère une zone économique exclusive (ZEE) couvrant environ 280 000 km2 dans des eaux très poissonneuses.

En 2009, un projet d'accord entre la France et l'île Maurice est signé sur une gestion commune de l'île Tromelin.Le 7 juin 2010, la France et Maurice signent un accord de cogestion de l’ilot à Port Louis

L'accord prévoit, surtout, de partager la zone économique exclusive attachée à l'île, pour la pêche au thon.

Cet accord qui avait échappé à la vigilance du Sénat qui l’avait ratifié sans débat, n’a pas échappé à Philippe Folliot député du Tarn. Il s’est indigné devant ce bradage du territoire national. Il fallait que le Parlement en débatte et qu’une loi soit votée. Victoire pour M.Folliot : le texte a été reprogrammé en procédure régulière.

Oui mais, attention, l’affaire ne se limite pas à Tromelin : Tromelin fait partie des « Iles Eparses » regroupant cinq ilots appartenant à la France.

Les quatre autres ilots, Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India, ce dernier ne découvrant qu’à marée basse, se trouvent dans le canal de Mozambique entre Madagascar et l’Afrique.

Ils génèrent aussi une ZEE énorme, couvrant à peu près la moitié du canal de Mozambique, zone très poissonneuse et où il y a peut être du pétrole.

Ces ilots sont, eux, revendiqués pas Madagascar et depuis 1973 la France maintient, sur chacun, un groupe de 14 militaires et un gendarme pour affirmer sa souveraineté.

Céder sans raison à Maurice pour Tromelin relancera les revendications de Madagascar sur les autres îles éparses. Ajoutons Clipperton dans le Pacifique revendiqué par le Mexique.

Il ne faut pas céder sur Tromelin.

 

16:44 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (2)

10/04/2013

Machine arrière en Syrie

Avez vous remarqué qu’on ne parle plus de la Syrie, Assad n’est plus voué aux gémonies et le Président lui même renonce à armer l’opposition.

La cause de ce revirement : on a arrêté au Mali un djihadiste « français » qui luttait contre notre armée, alors qu’il avait voulu au départ aller se battre en Syrie avec l’opposition.

De plus al Qaida reconnaît être derrière le groupe salafiste, le Front al Nosra, qui se bat sous le pavillon noir de l’islam, organisation classée terroriste par les Etats Unis. C’est de loin la faction la mieux organisée et la mieux armée, il a récupéré des armes achetées par l’Arabie Saoudite et destinées à l’ASL, l’Armée Syrienne Libre.

Ce que recherche al Nosra ce n’est évidemment pas la démocratisation de la Syrie mais l’installation d’un régime islamique.

Ennuyeux de combattre al Qaida au Mali et de lutter à ses cotés en Syrie.

On peut espérer qu’on en revienne à une solution politique. Le mieux serait alors de rechercher l’aide de la Russie.

La France a jusqu’au 1er juin, date du renouvellement de l’embargo sur les armes pour définir sa position.

 

 

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com

07/04/2013

Liaisons inavouables (lettre au Monde)

Messieurs,

 

Evidemment c’était embêtant que Marine Le Pen ne soit pas mêlée à l’affaire Cahuzac, alors Le Monde s’y est collé ressortant un salmigondis intitulé « Les liaisons inavouables de M.Cahuzac avec l’extrême droite » où « histoire de famille inavouable » -encore- on retrouve la femme de Jérôme Cahuzac, Patricia que vous certifiez « de bonne famille », « qui l’entraine dans les années 1980 et 1990 à fréquenter une petite bande issue du GUD d’Assas –la fac des assassins (!) – qui dix ans plus tôt faisait trembler Paris », rien que ça.

Cahuzac qui a fait des études de médecine n’a jamais appartenu au GUD, qu’importe.

On y trouve, tenez vous bien, « l’avocat parisien Jean Pierre Emié dont la femme Dorothée est la cousine de Patricia Cahuzac » et Philippe Péninque qui en 1992 a ouvert le compte de Cahuzac et joue le rôle de conseiller auprès de Marine Le Pen sa grande amie.

Et là, horreur, « Les Emié auraient même invité à diner les Cahuzac dans leur appartement parisien de la villa Ségur avec Jean Marie le Pen »

Bon et alors, Jérôme Cahuzac appartient à une bande d’amis, anciens du GUD, trente ans avant, comme Jospin fut trotskiste sans que cela vous choque.

Pour faire bon poids on rajoute Lionel Queudot qui n’a rien à voir sauf d’avoir le même juge d’instruction que Cahuzac.

Je constate que dès qu’il le faut Le Monde retourne au caniveau sans barguigner.

Dans l’article qui suit « Marine Le Pen en porte-à-faux dans sa croisade contre les affaires », vous vous étonnez même que Marine ait rencontré Gaston Flosse à Tahiti. Evidemment il n’est pas blanc-bleu mais, sénateur de la Polynésie, il fréquente beaucoup même monsieur Témaru, chef des indépendantistes. Il y a peu vous vous seriez étonné que Gaston Flosse rencontre Marine Le Pen, sic transit.

Considération distinguée

 

 

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com