Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2019

Finkielkraut

Qu’Alain Finkielkraut se fasse injurier par un islamo-gauchiste et chargé de tous les péchés d’Israël, et voilà la France en émoi, une cérémonie d’expiation organisée (à laquelle le Rassemblement National qui n’en peut mais n’est pas convié).

Pendant ce temps là des dizaines d’églises sont profanées et vandalisées sans que personne n’y trouve à redire, des histoires vieilles de plusieurs dizaines d’années sont déterrées pour faire croire que tous les prêtres sont pédophiles et les évêques complices.

On se souvient de l’indignation provoquée par le dépôt d’une tête de porc devant une mosquée ! Décidément comme disait Coluche il y a des Français qui sont plus égaux que d’autres.
Je suis plus indigné pour le véhicule de police caillassé à Lyon à coup de pavés que par l’affaire Finkielkraut, bien que je désapprouve formellement cette agression.

 

09/02/2019

Berthe

Il y a à La Seyne sur mer, ville proche de Toulon, une cité dénommée Berthe. Cette cité commencée au début des années 50 était destinée à loger les immigrés venus pour travailler aux chantiers navals de la Seyne. Ces chantiers ont fermé leurs portes en 1989, Berthe est devenue une « cité sensible » peuplée principalement d’originaires du Maghreb.

A partir de 2005 Berthe a été l’objet de grands travaux de rénovation urbaine, on a démoli des immeubles on a réhabilité les autres, une grande médiathèque a vu le jour, le centre culturel musulman, comprenant une mosquée a été inaugurée en 2015. La cité regroupe 13 000 habitants
Malgré tous ces efforts la situation n’a cessé de se dégrader, insécurité, trafic de drogue. tirs d’armes à feu. A deux reprises récemment des jeunes gens ont été blessés après un homicide il y a quelques mois. La Maison des services publics qui a accueilli 68 000 personnes en 2018 a été l’objet le 4 février d’une tentative d’incendie rendant les locaux inutilisables pendant un mois

Un immeuble est le symbole de cette insécurité : la Tour du Gère ex Germinal A4. Cette tour de 16 étages avait été rénovée dans le cadre du Plan de rénovation urbaine avec de l’argent public pour un coût de 1,7 million d’euros. Elle comprenait 64 appartements que le maire de La Seyne définit comme de « beaux et vastes appartements avec de grande pièces »

Elle est devenue peu à peu le QG des dealers de drogue, qui tiennent la place, surveillent les allées et venues, une occupation mettant les habitants sous pression permanente.

La situation est devenue à ce point intenable qu’on a été obligé d’évacuer la tour de tous ses habitants et de la murer pour qu’elle devienne impénétrable.

Et maintenant que va-t-on faire de la tour ? L’idée simple serait de la raser mais cela coûte de l’argent qu’on n’a pas et ayant été réhabilitée il y a moins de 10 ans le maire craint d’avoir à rembourser les aides perçues. Il va donc falloir trouver une utilisation à cet immeuble, on parle d’un concours d’idées…Pas gagné.

On peut craindre que la tour du Gère ne soit pas un cas unique dans les cités. Cet exemple n’incite pas à dépenser de nouveaux crédits pour leur rénovation.

 

31/01/2019

La révolte de Bécassine

Il y a beau temps que la politique de la France est celle de Paris. Louis XIV était bien parti à Versailles pour s’en affranchir, ça n’a pas empêché son arrière-arrière petit fils Louis XVI d’y être ramené par la populace – le boulanger, la boulangère et le petit mitron - pour qu’il y soit à disposition. Depuis toutes les révolutions, 1789, 1930,1948, la Commune sont parisiennes et ont défini l’avenir du pays.

Il y eut longtemps, Paris et la province, puis Paris et les régions et maintenant Paris et les territoires, mais c’est toujours la même chose Madame de Grand-Air, la Parisienne qui sait tout et Bécassine la paysanne débile et illettrée. Bécassine est le parfait symbole des « sans dents », des gens de peu ou de rien, qui ne comprennent pas la subtilité des décideurs Parisiens, petits marquis, clones issus de la même batterie, l’ENA, qui mènent la France là où elle ne veut pas aller.

Depuis la fin des trente glorieuses, le chômage ne fait que croitre, la France est asservie à Bruxelles où se prennent toutes les décisions importantes, la famille est mise à mal -mariage pour tous, bientôt PMA voire GPA, démantèlement de la politique familiale -, une immigration invasive qui fait que l’on ne se sente plus chez soi, chez soi.

La France est écrasée de taxes en tout genre, championne d’Europe des prélèvements obligatoires, le niveau de vie stagne et peut être régresse, le chômage de masse se maintient. Pendant ce temps là des intouchables, corps à statut, hauts fonctionnaires surpayés et inamovibles, commissions et autorités innombrables souvent inutiles, élus bénéficient d’avantages injustifiés,

On a mis en place un état socialiste qui se mêle de tout, cinq millions de foyers ont besoin d’une aide de l’Etat pour se loger, autant de personnes sont indemnisées pour travailler plutôt que de rester au chômage.

Et puis un jour on a créé une taxe pétrole pour dissuader les gens d‘utiliser leur voiture, on augmente indéfiniment le coût de l’électricité pour financer des éoliennes à l’origine de nombreuses nuisances y compris sanitaires et qui défigurent les paysages, on veut contraindre les Français à changer de voiture, à remplacer leur chaudière à isoler leur maison comme si ils avaient les moyens de le faire, au nom d’une fumeuse transition énergétique qui est loin d’être leur principale préoccupation, et – cerise sur le gâteau – on limite la vitesse à 80 k/h.

Pendant ce temps là Paris ne fait que croître, on crée le grand Paris à coup de dizaines de kilomètres de métro, alors qu’il faudrait aménager le territoire en créant ou en maintenant des entreprises, en étendant à tout le pays les moyens de communication modernes.

Les gens des « territoires » voient par ailleurs disparaître leurs trains, leurs écoles, leurs bureaux de poste, leurs médecins et leurs hôpitaux et se sentent considérés comme des citoyens de seconde zone. Alors ils se révoltent et revêtent le gilet jaune, occupent les ronds-points et manifestent tous les samedis depuis trois mois. La révolte des Gilets Jaunes c’est la révolte de Bécassine contre Madame de Grand-Air, des campagnes contre les métropoles qui disposent de transports en commun, d’hôpitaux, de lycées de haut niveau, de théâtres et ne sont pas contraints chaque jour à faire des dizaines de km pour se rendre à leur travail.

Les Gilets Jaunes, une révolte qui ne vient pas de Paris, on ne sait pas comment traiter ce phénomène, alors pour les endormir on monte des opérations de communication, réunions de maires, grand débat dont on peut prévoir que les « élites » omniscientes ne tiendront aucun compte.

Il faudrait à la France une réflexion sur les profondes réformes nécessaires sur l’organisation de l’Etat et des administrations, sur l’Europe, sur les aides sociales, sur le contrôle de l’immigration, et des gouvernants qui aient le courage de les mener à bien ainsi qu’une une nouvelle « nuit du 4 août » pour abolir les privilèges.

 

30/01/2019

Mes doléances

ENA

Suppression de l’ENA qui produit des clones coupés des réalités.

 

Transition énergétique

Abandonner définitivement la taxe carbone, les subventions aux éoliennes et aux panneaux solaires et reprendre la filière nucléaire en remplaçant les réacteurs à leur fin de vie.

 

Réformes sociétales

Remettre à plus tard les réformes sociétales, PMA, GPA, elles n’intéressent qu’une minorité et divisent les Français

 

Aménagement du territoire

Mettre en place une réelle politique d’aménagement du territoire pour réindustrialiser la province. Utiliser les moyens de transport dans le sens décentralisation et non pour tout ramener à Paris. Abandonner le projet du Grand Paris

Maintenir et rétablir les services publics indispensables.

 

Formation

Encourager la création de lycées de haut niveau, la décentralisation des grandes écoles et des études supérieures. La prééminence parisienne est une injustice, tout le monde ne peut pas aller étudier à Paris.

 

Niveau de vie

Ce n’est pas à l’Etat de financer les logements des salariés et d’augmenter les bas salaires par une indemnité, la suppression de ces aides serait compensée par un relèvement du SMIC et la réduction des charges sociales des employeurs.

 

Immigration

Limitation drastique de l’immigration par l’expulsion systématiques des clandestins et la suppression du regroupement familial. Il faut aussi obliger les étudiants étrangers à retourner dans leur pays.

Droit du sol limité aux parents en situation régulière.

Suppression de l’AME

 

Politique familiale

Réformer les aides aux familles dans un but nataliste et non d’aide sociale : allocations familiales pour tous, déplafonnement du quotient familial.

 

16:08 Publié dans actualites, Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : doléances

18/01/2019

Nourrir la planète.

J’apprends par la presse qu’un groupe de trente-sept experts non identifiés appartenant à 16 pays nous donne la recette d’un « régime de santé planétaire » qui permettrait à notre planète de nourrir 10 milliards d’individus en 2050. C’est vraiment prendre le problème par le mauvais bout, les pays qui ont une croissance démographique forte sont justement ceux qui dès maintenant, n’ont pas de quoi se nourrir. La solution n’est pas alimentaire mais démographique, si 820 millions de personnes dans le monde souffrent de sous-nutrition elles appartiennent à des pays qui sont incapables de se gouverner et de se développer et qui prolifèrent comme des lapins.

Il est bien possible que 2,4 milliards soient au contraire en situation de surconsommation, et il est gentil de se préoccuper de leurs diabète, hypertension et troubles vasculaires, mais la richesse dont ils profitent n’est pas née de rien, mais de leur civilisation, de leur ingéniosité et de leur travail.

La première action à entreprendre est de limiter la croissance démographique qui entraine l’appauvrissement de pays qui pourraient ainsi se développer et atteindre la suffisance alimentaire.

Comment peut-on espérer que dix milliards d’humains puissent se nourrir un jour de la même manière si on tient compte des différentes habitudes alimentaires et des climats

Les experts préconisent un menu type ramenant la moyenne actuelle des pays riches de 3700 calories à 2500 par jour. Il conviendrait de manger par jour 500 grammes de légumes et de fruits complétés par des céréales complètes, des produits laitiers et « quelques cuillerées d’huile végétale de préférence insaturée ». Par contre on serait réduit à 14 grammes de viande par jour, soit un steak ou un hamburger par semaine – Sully lui souhaitait une poule au pot tous les dimanches !-

Par exemple un Nord-Américain devrait diviser par plus de six sa ration actuelle de viande rouge tandis qu’un habitant d’Asie du Sud-Est devrait la multiplier par deux. On imagine que l’Américain devrait se rabattre alors sur le riz libéré par le changement de régime alimentaire des Asiatiques.

Notre groupe d’experts fait remarquer qu’ainsi 11 millions de morts prématurées pourraient être évitées chaque année dans le monde, ce qui, remarquons le, augmenterait encore la croissance démographique cause de tous nos maux.

On imagine l’ONU mettant en place un système mondial de tickets de rationnement et combattant l’inévitable marché noir. On pourrait aussi rationner le tabac et n’autoriser la vente d’alcool qu’un jour sur deux. J’ai connu ça pendant les années les plus noires de notre histoire et ne suis pas sur de vouloir recommencer par solidarité mondiale.

Je me demande qui paye tous ces experts pour leurs fumeuses théories mais je pense qu’il serait plus pertinent de les conduire aux champs pour qu’ils participent aux travaux de la terre « qui elle ne ment pas »