Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2017

La terre Adélie.

Il y avait, il y a quelques jours à la télé un reportage sur la terre Adélie à l’occasion du dernier voyage de l’Astrolabe, le petit brise-glace qui la ravitaille depuis 1988.

Dans ce très intéressant reportage on constatait que l’Astrolabe était bloqué par le pack glaciaire à environ 70km de la base Dumont d’Urville où la France maintient en permanence des scientifiques.

Pour acheminer le personnel de relève, les vivres et le matériel nécessaires, il a fallu utiliser l’hélicoptère embarqué.

La terre Adélie a été découverte en 1840 par le capitaine de frégate Dumont d’Urville qui donna à cette terre le prénom de sa femme quand il en prit possession pour la France au nom du roi Louis Philippe.

Dumont d’Urville commandait alors une frégate à voiles qui s’appelait aussi l’Astrolabe en souvenir du bateau de Lapérouse qui fit naufrage à Vanikoro après avoir exploré le Pacifique.

A l’époque l’Astrolabe avait pu atteindre le continent Antarctique malgré la banquise et les icebergs, ce n’est plus possible maintenant.

Il serait intéressant d’expliquer pourquoi malgré le « réchauffement de la planète », la banquise antarctique s’est accrue de plusieurs dizaine de kilomètres

En fait l’Antarctique se refroidit, ce qui contredit la doxa officielle et montrerait que s’il y a bien évolution du climat comme il y en a toujours eu, ce n’est du à l’activité anthropique que très marginalement et qu’il faut chercher les causes ailleurs, activité solaire et instabilité à très grande constante de temps de la circulation océanique, mais ça on ne vous le dira pas.

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com

 

,

19/03/2017

L'Emmanuel.

« Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici qu’une voix au fort accent batave, fit entendre de la nuée ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, l’Emmanuel, en qui j'ai mis toutes mes complaisances: écoutez-le! L’Emmanuel se dressa et d’une vox forte dit alors : lève toi et En Marche. » (D’après St Matthieu)

Vous avez aimé Hollande vous adorerez son fils spirituel, lancé par lui dans l’échiquier politique en même temps qu’une vigoureuse action médiatico-judiciaire, menée pour déstabiliser Fillon auquel la Présidence semblait promise.

Emmanuel Macron est un mondialiste avoué, pour qui la culture française n’existe pas et qui, en Algérie accuse son pays de crimes contre l’humanité, un immigrationniste, un multiculturaliste, l’homme des banques et du libre échange, celui qui dit à chacun ce qu’il veut entendre. Il se dit de gauche et est en effet soutenu par de vieux routiers, Robert Hue, Najat Belkassem, Christiane Taubira, Bernard Kouchner, Jean Arthuis, Corinne Lepage, Jean-Paul Huchon ou Jean-Marie Cavada, tous socialistes ou verts, et par cette « planche pourrie » de François Bayrou et surtout par des hommes d’influence, Jacques Attali, Alain Minc, Pierre Bergé, BHL et Daniel Cohn Bendit, tous militant pour la mondialisation, l’Europe sans frontière, le multiculturalisme, et propriétaires de la presse.

Il est vrai que l’on peut être étonné et déçu des rapports de François Fillon à l’argent, mais quand on entend le silence assourdissant des parlementaires sur ces affaires, on peut penser que nombreux sont ceux qui ont eu des comportements similaires. De toute façon les sommes en jeu sont sans commune mesure avec ce qu’a gagné Macron chez Rothschild.

Le problème est de savoir si on veut élire à la Présidence un ascète à la morale irréprochable ou un dirigeant capable de redresser la France en faisant les réformes nécessaires. On n’entend jamais reprocher à Richelieu, Mazarin et Colbert de s’être enrichis comme ils l’ont fait sur les deniers de l’état, on ne se souvient d’eux que comme des grands ministres. La façon dont Fillon résiste à toutes les attaques avec calme et détermination incite à penser qu’il serait ferme pour gouverner.

Le plus étonnant dans cette affaire est que les droites réunies, sans exclusive, représentent 60% de l’électorat, et que l’on risque de voir élu un homme de gauche qui pendant quatre ans a participé au désastre du quinquennat.

Il faudra un jour que la « droite » comprenne que le ban où on a cantonné le Front National ne sert qu’à la gauche et qu’il n’est pas raisonnable d’avoir comme seul but de « faire barrage au F.N. »

Un accord à minima entre les deux droites, de désistement réciproque pour les législatives et l’engagement de Fillon à soutenir Marine Le Pen, s’il n’est pas au second tour, éliminerait le risque de voir Macron élu et assurerait une majorité de droite à l’Assemblée nationale.

On peut rêver mais la droite est tellement bête qu’elle préfèrera élire le digne fils de Hollande.

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com

 

14/03/2017

"Le nationalisme c'est la guerre"

Reprenant une déclaration de François Mitterand, le Président Hollande a affirmé « le nationalisme c’est la guerre », le patriotisme aussi, je pense, qui en est sa forme affirmée, un peu teintée de pétainisme.

Ainsi quand les Allemands se sont pointés à nos frontières en 1939 en recherche d’un Lebens Raum bien compréhensible, il eut fallu les accueillir voire aller les chercher au nom de la « tolérance » et du « vivre ensemble ». Les 26 millions de Russes morts pour défendre la Rodina seraient morts pour une cause condamnable.

Il est vrai que maintenant partie prenante d’un quasi quatrième Reich sous la houlette de la Fuehrerin Angela, notre situation ne serait peut être guère différente après avoir digéré le nazisme comme le communisme a été digéré.

Peut être aurions nous évité une invasion autrement pernicieuse, ces millions de maghrébins et d’africains qui veulent nous imposer l’islam, une religion de chameliers arriérés qui n’a réussi nulle part à quoi que ce soit sauf à créer le désordre.

Imaginons ce que serait le monde sans la civilisation héléno-chrétienne qui après l’endormissement de la Chine, a tout inventé, tout découvert et développé une culture qui est devenue une culture mondiale. Imaginons vivre sans Bach, sans Molière, sans Rembrandt, sans nos cathédrales.

Et pourtant des politiciens ouvrent les écluses à une population de plus en plus nombreuse qui refuse de s’assimiler et provoque le désordre et la mort.

Au début du siècle précédent, on pouvait déclarer, « à bas la calotte » « le cléricalisme voilà l’ennemi » et expulser les congrégations, maintenant pour le moindre mot sur l’islam et l’islamisme on se fait condamner pour « islamophobie », je n’augure rien de bon de l’avenir de notre pays.

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com

05/03/2017

Transfiguration.

Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici qu’une voix au fort accent batave, fit entendre de la nuée ces paroles: "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, l’Emmanuel, en qui j'ai mis toutes mes complaisances: écoutez-le!" L’Emmanuel se redressa et dit d'une voix forte : "lève toi et En Marche".

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com