Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2008

Pinochet encore!

le 31 mai 2008
 
 




Messieurs,


Ainsi grâce au juge Montiglio qui a arrêté 98 anciens agents de la Dina, que vous qualifiez sans hésiter de « tortionnaires » ( Le Monde du 29 mai) - où est la présomption d’innocence ? -  vous pouvez, post mortem, reprendre la chasse au Pinochet, le « sanglant dictateur chilien », dont vous regrettez une fois de plus qu’il n’ait jamais été jugé.
A cette occasion je voudrais faire quelques rappels :
Madame Bachelet, actuelle présidente du Chili, qui fut arrêtée lors du coup d’état et rapidement libérée après avoir été, dit elle, torturée, se réfugia en Allemagne de l’Est où elle jugeait probablement la Stasi plus fréquentable que la Dina, ce qui n’est pas évident. Elle regagna le Chili en 1979, donc sous Pinochet, où elle se spécialisa en chirurgie et ne semble pas avoir été autrement inquiétée.
Erich Honecker le dernier président de la RDA se réfugiera après la chute du mur, au Chili où il mourra. M. Honecker était, ne vous en déplaise, un dictateur d’une autre ampleur que Pinochet, mais cela n’a jamais choqué Le Monde.
Dernière remarque, Mengistu, « le  Négus Rouge » qui terrorisa l’Ethiopie en même temps que Pinochet dirigeait le Chili et est responsable de centaines milliers de morts vient d’être condamné à mort pour génocide par contumace, sans que cela vous inspire autre chose qu’un entrefilet.
Si on fouille vos archives, on trouve que depuis 1987, date à partir de laquelle elles sont accessibles, Pinochet est l’objet de 1638 références dont vous ne direz pas qu’elles lui sont favorables, Mengistu de 142. Cela donne une haute idée de la paranoïa avec laquelle vous avez poursuivi Pinochet de votre vindicte pendant trente cinq ans, pour avoir débarrassé le Chili d’Allende, dont la politique était catastrophique mais qui était socialiste et admirateur de Castro.
Considération distinguée.

18:47 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

30/05/2008

Saint-Denis et Dauphine

 le 30 mai 2008
 
 




Messieurs,


Encore une fois le titre biaisé d’un article ne correspond pas au contenu : Votre article du 30 mai « un rêve, deux facs » traitant des universités de Saint Denis et de Dauphine, porte en sous-titre « l'une est la fac des plus pauvres, l'autre celle des plus riches » voulant faire croire à un ghetto pour pauvres et une fac réservée aux nantis.
Si on lit l’article, on constate pour Saint–Denis que si la fac recrute « un quart de ses 21 600 étudiants en Seine-Saint-Denis, le département le plus pauvre de France » ce qui est bien normal, pour les « nouvelles disciplines (…) presque la moitié des étudiants (43 %) sont des salariés à plein temps et trentenaires ».
Quant à Dauphine où règne la sélection, vous êtes obligés de constater que « Paradoxal mais vrai : la sélection a plutôt élargi le panel social des étudiants(…) l'application stricte de la sectorisation aurait sans doute accru l'absence de mixité sociale, la fac étant située dans les quartiers bourgeois. »
A force de vouloir prouver, on finit par affirmer n’importe quoi.
Considération distinguée.



16:13 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

13/05/2008

Justice!

le 13 mai 2008
 
 






Messieurs,
 

C’est quand même extraordinaire, vous jugez « provocateur » un clip produit par le groupe de rock « Justice » (« Un clip provocateur de Justice fait débat » Le Monde des 11/12 mai)  qui selon vous serait constitué de « gentils branchés parisiens » où on voit une « bande de jeunes banlieusards, Noirs et Arabes (…)agressant au passage jeune fille, vieille dame, jeune homme, patron de bar, saccageant tout sur leur passage ».
Bien sur, vous qualifiez toute cette violence de « gratuite » mais ne semblez pas autrement choqués.
Je me demande quelle serait votre réaction s’il s’agissait d’une bande de « néonazis » s’en prenant à des arabes, des noirs, des juifs ou des homosexuels.
A l’évidence la LICRA, le MRAP, SOS Racisme, et d’autres, auraient immédiatement été en justice pour faire interdire un clip qui ne serait pourtant que « provocateur ».
Décidemment on ne tolère plus la violence que quand les victimes sont des « gaulois »
Considération distinguée.




04/05/2008

Tous criminels

le 3 mai 2008
 
 




Messieurs,
 

Vous ne cessez de nous affirmer « que l’on ne naît pas femme, qu’on le devient », que les femmes ont les mêmes aptitudes que les hommes et qu’elles sont victimes de « stéréotypes » et tout d’un coup vous découvrez (« Délinquance : le problème, c'est l'homme » par Luc Bronner le 3 mai 2008) que le crime est le fait des « mâles ».
Personnellement je m’en doutais malgré mon âme de macho.
Alors pourquoi pousse-t-on, au nom de la parité, la gente féminine vers des métiers nécessitant la violence comme l’armée et la police alors que leur aptitude apparaît moindre ?
Il faudrait aussi reconsidérer la mixité de l’enseignement qui met de jeunes « femelles » à la merci des jeunes mâles. Je suis sûr que cela ferait baisser la violence scolaire.
Après m’avoir fait porter « le péché de l’homme blanc », vous m’appelez à porter le péché du « mâle », je veux bien mais avant de m’exécuter, j’aimerais qu’on affine la statistique : avant de qualifier d’ « amalgame », comme vous le faîtes, les rapports entre criminalité et immigration, j’aimerais que vous regardiez la proportion de délinquants « issus » dans la population carcérale : elle est de l’ordre de 50%. Du reste vous-mêmes allez chercher vos références dans le 9.3. et l’on sait ce que ça veut dire.
Considération distinguée.