Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2008

la rage

le 17 juin 2008
 
 



Messieurs



C’est quand même extraordinaire : deux jeunes « issus » se révolvérisent avec mort de l’un, très vraisemblablement pour une histoire de drogue, du coup une bande de « jeunes » ayant « la rage » sèment la terreur à Vitry le François, brûlent cinquante voitures, saccagent la gare et des commerces et vous trouvez ça bien normal (votre éditorial du 17 juin « banlieues, la rage ») : cette « bouffée de haine incontrôlable » est due aux « fractures - sociales, scolaires, ethniques, urbaines - qui minent la société française ».
Tout ça c’est parce que le « plan Marshall » a été trop chiche, alors que depuis des décennies on déverse des milliards sans résultat, dans une tâche que vous qualifiez de sisyphéenne et qui l’est effectivement.
Vous dites : « 43% de moins de 25 ans, 31,5% de chômeurs » la faute à qui ? On cherche des bras dans le bâtiment où travaillaient leurs grands-pères et leurs pères, apparemment le deal c’est plus facile et ça paye plus . L’échec scolaire, c’est un choix pas une fatalité : demandez à la garde des sceaux dont deux frères sont en tôle pour trafic de drogue.
J’aimerais qu’un jour ces « jeunes » aient le courage d’aller Boulevard Auguste Blanqui et saccagent vos bureaux, dans une bouffée de « haine » incontrôlable, vous voyez moi aussi j’ai mes phantasmes.
Considération distinguée

17:19 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

05/06/2008

Trahison des clercs

le 5 juin 2008
 
 



Messieurs



Ainsi pour Christian Delorme « le curé des Minguettes» il est bien normal que l’Algérie traîne en justice les chrétiens accusés de prosélytisme. (« Non, l’Algérie n’est pas antichrétienne » Le Monde du 4 juin) Le prosélytisme ne serait pas légitime en terre d’Islam ! car « Ce qui fait fondamentalement l'unité de l'Algérie, en effet, c'est son islamité » L’abbé Delorme conteste le devoir d’annoncer le Christ « au prix du déchirement d'un peuple,( …) au prix de l'engendrement de situations de violence ». Si on a coupé la tête aux moines de Tibérine, ils l’avaient bien cherché…
En France, pays fondamentalement chrétien, il y a maintenant cinq millions de musulmans, on voit partout pousser des mosquées, la charia petit à petit s’impose, les Gaulois doivent tout supporter. Et maintenant un curé vient condamner la conversion des musulmans en terre d’Islam, c’est la trahison des clercs.
Considération distinguée

10:56 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)