Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2008

Saint-Denis et Dauphine

 le 30 mai 2008
 
 




Messieurs,


Encore une fois le titre biaisé d’un article ne correspond pas au contenu : Votre article du 30 mai « un rêve, deux facs » traitant des universités de Saint Denis et de Dauphine, porte en sous-titre « l'une est la fac des plus pauvres, l'autre celle des plus riches » voulant faire croire à un ghetto pour pauvres et une fac réservée aux nantis.
Si on lit l’article, on constate pour Saint–Denis que si la fac recrute « un quart de ses 21 600 étudiants en Seine-Saint-Denis, le département le plus pauvre de France » ce qui est bien normal, pour les « nouvelles disciplines (…) presque la moitié des étudiants (43 %) sont des salariés à plein temps et trentenaires ».
Quant à Dauphine où règne la sélection, vous êtes obligés de constater que « Paradoxal mais vrai : la sélection a plutôt élargi le panel social des étudiants(…) l'application stricte de la sectorisation aurait sans doute accru l'absence de mixité sociale, la fac étant située dans les quartiers bourgeois. »
A force de vouloir prouver, on finit par affirmer n’importe quoi.
Considération distinguée.



16:13 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.