Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2006

Pauvre Saddam

  le 31 décembre 2006



 



Messieurs,

Combien de fois êtes vous intervenu pour condamner l’exécution d’un criminel abominable généralement “afro américain”?
Vous avez attendu l’exécution de Saddam pour élever une protestation de “principe” au nom de la démocratie (votre éditorial “Non à la peine de mort” du 31 décembre). On sent bien que le cœur n’y est pas, et qu’au fond vous approuvez.
Et pourtant comment peut on condamner des guerres qu’on a encouragées, suscitées ou déclenchées?
Comment pourrait on affirmer que le renversement de Saddam Hussein a amélioré la situation de la région?
On a recyclé Kadhafi et pendu Saddam, quel a été le comportement le plus intelligent?
Et comment peut on évoquer la démocratie alors qu’elle n’existe dans aucun état musulman?
Saddam Hussein était un mal nécessaire et ce micro-Nuremberg mésopotamien est un déni de justice.
Une fois de plus Le Monde est parmi les tartuffes et les faux-culs.
Considération distinguée.

14:27 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (3)

24/12/2006

Tous islamophobes

 le 24 décembre 2006



 



Messieurs,

Encore une complainte sur les discriminations auxquelles seraient soumises les populations “musulmanes” d’ Europe. Henri Tincq nous rend compte le 22 décembre d’un rapport “accablant sur l’islamophobie” d’un quelconque observatoire européen ad hoc.
Moi je veux bien, mais comment s’étonner d’un taux de chômage élevé et constater “des taux de réussite scolaire et des niveaux de qualification largement inférieurs à toutes les moyennes nationales”. J’aimerais connaître la raison de cette infériorité pour des populations en France depuis 2 ou 3 générations? Il est vrai qu’il y a peu, vous nous expliquiez que leur ambition était de réussir dans le foot ball.
Le rapport regrette aussi l’impossibilité de recenser les “incidents islamophobes (insultes, agressions, incendies volontaires)” - ne pensez vous pas que pour ce genre de chose ce sont surtout les “gaulois” les victimes. Qui, majoritairement, brûle les voitures, les bus et les écoles? et pensez vous que ce soit par racisme que quelques cinquante pour cent des embastillés sont d’ origine immigrée ?
Enfin voudriez vous m’expliquer ce qu’est un “animateur de communauté” dont le rapport constate les insuffisances, je ne voudrais pas mourir idiot.
Considération distinguée

15:30 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

19/12/2006

Affaire "Pascal Sevran"

 le 15 décembre 2006



 


Messieurs,

Vous n’ allez quand même pas nous faire une nouvelle “affaire Renaud Camus” avec les “considérations nauséabondes” de Pascal Sevran.
L’article de Béatrice Gurrey du 17 décembre est déjà le 4° depuis le déclenchement de l’affaire.
Je comprends que tout vous y incite: deux homosexuels qui tiennent leur journal et s’en prennent à deux espèces protégées: Camus, les juifs, Sevran les noirs, c’est tentant.
Personnellement ce qui m’amuse c’est qu’un homosexuel puisse reprocher aux noirs de “faire des enfants”en copulant à tout va”, ce n’est évidemment pas un risque qu’il encourt.
Je pense qu’il aurait pu aussi faire remarquer qu’il y aurait moins de sida en Afrique si on n’y forniquait pas comme des bonobos, mais là la remarque vaut aussi pour les homosexuels de tout poil dont “la mort est au bout de leurs bites” comme il dit.
Ceci étant je m’indignerai une fois de plus qu’on condamne M. Sevran pour avoir dit des choses que tout le monde pense plus ou moins.
Considération distinguée.



16:46 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (1)

15/12/2006

Mengistu vs Pinochet

le 15 décembre 2006




Messieurs,

Il y a des coïncidences intéressantes: en même temps que meurt Augusto Pinochet sous les condamnations unanimes des bien-pensants, Mengistu Haïlé Mariam, le Négus rouge d’ Éthiopie est condamné pour génocide.
Alors que depuis des années vous avez fait de ce pauvre Pinochet votre bête noire absolue, combien de fois nous avez vous entretenu de Mengistu? pratiquement jamais. Évidemment il était de gauche “imprégné de vulgate marxiste” et ses crimes n’étaient pas dignes d’intérêt.
Pourtant vous nous dites maintenant que “les purges sanglantes se succèdent contre les "contre-révolutionnaires" supposés, tandis qu'une "terreur rouge" gagne les campagnes” et que “des dizaines de milliers de personnes - dont des milliers d'enfants et d'adolescents - y perdront la vie dans des conditions souvent atroces.”
Le règne de Mangistu coïncida presqu’ exactement avec celui de Pinochet, 1973 - 1991, et ses exactions sont sans commune mesure et pourtant seul Pinochet fut l’objet de votre constante vindicte.
Même actuellement vos quelques articles rendent compte de la condamnation de Mengistu d’un ton détaché et bénin.
Voilà un bel exemple de votre relativisme historique.
Considération distinguée.

16:29 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (3)

12/12/2006

La mort de Pinochet

le 12 décembre 2006 Messieurs, Je m’attendais au pire pour la mort de Pinochet, j’avais tort c’est pire encore car comment pouvez vous écrire : “L'un des dictateurs les plus sanguinaires du XXe siècle” alors que ce siècle a connu Hitler, Staline, Mao, Pol Pot sans parler de tous les rois nègres, Amin Dada, Bokassa, Taylor... et de Castro et Aristide. Oui mais voilà Pinochet était de droite et avait osé renverser Allende camarade de Castro, qui avait conduit la Chili à la ruine. Vous auriez quand même pu signaler que le Chili était devenu le pays plus riche et le plus stable de l’ Amérique du sud et que Pinochet avait quitté le pouvoir par lui même. Malgré l’acharnement incroyable du juge Guzman il ne fut jamais condamné et devrait selon vos standards bénéficier de la présomption d’innocence. Enfin Pinochet va bien vous manquer, heureusement vous pourrez encore nous parler de Pie XII et de Ben Ali. Considération distinguée.

17:45 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)