Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2007

Tincq et le Vatican

le 18 janvier 2007





Messieurs,



Je le trouve bien honnête, Henri Tincq de prodiguer ainsi ses conseils au Pape pour sortir de la situation où l’a mis ses « dérapages » et ses « maladresses » (« Avis de tempête dans l'Eglise catholique » Le Monde du 17 janvier) .
Tout le monde sait que l’affaire des obsèques religieuses refusées à Piergiorgio Welby, était une machine, Piergiorgio étant athée, mais cela permet à Henri Tincq de s’étonner que l’on n’ait pas refusé des obsèques religieuses à Pinochet (!) qui reste post mortem la bête noire absolue du Monde.
Tincq s’inquiète « de nouvelles facilités à la messe en latin, considérée comme une régression par la grande majorité des fidèles... », alors là je voudrais le rassurer : dans mon diocèse de Toulon on dit depuis des décennies des messes en latin, avec la bénédiction de l’évêque, sans que cela perturbe qui que ce soit.
Enfin s’ étonner après la mise en cause de l’évêque de Varsovie, « que des comptes ne soient pas aussi demandés en Espagne aux évêques et prêtres ex-franquistes, en Amérique latine à ceux qui ont collaboré avec les dictatures en Argentine ou au Chili. » est quand même étrange, le communisme a été condamné par l’ Eglise depuis fort longtemps et ce ne sont pas les franquistes qui ont massacré des prêtres et des religieuses pendant la guerre civile.
Remarquons que cela fait la deuxième fois en un seul article que le régime de Pinochet, est mis en cause : c’est vraiment obsessionnel.
Je terminerai en constatant que l’urgence « dans le traitement de dossiers brûlants comme celui des divorcés-remariés. Ou du préservatif, » a été décrétée par le seul Henri Tincq.
Considération distinguée.

15:00 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

15/01/2007

Rue des Rosiers La suite

le 14 janvier 2007
 
 
 Messieurs,
 
 
 
Alors vraiment vous ne voulez pas le dire que la bande de racistes qui le 9 janvier ont agressé les éboueurs maghrébins qui ramassaient leurs poubelles rue des Rosiers, étaient des juifs.
Votre entrefilet du 14 janvier se contente de dire que le Marais est le "quartier historique juif de Paris"
Vous nous bassinez à longueur d’années avec les agressions vraies ou supposées dont les juifs prétendent être l’objet.
Vous pleurez sur la montée de l’antisémitisme, ayez le courage ou l’honnêteté de rendre compte des actions racistes de cette communauté

Considération distinguée

15:26 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (2)

11/01/2007

Vous avez dit racisme?

le 11 janvier 2007







Messieurs,

Le 11 janvier Laetitia Van Eeckhout nous informe d’une agression dont ont été victimes rue des Rosiers à Paris dans le Marais, deux éboueurs « de type méditerranéen » ce qui, en parler « Monde », veut dire non pas provençal mais maghrébin.
Cette agression « manifestement raciste » condamnée par Bertrand Delanoë, a été l’œuvre, vous le savez si vous lisez Var Matin, d’une bande de juifs.
Pourquoi Le Monde tait-il cette information nécessaire puisqu’il s’agit de racisme ?
Dans l’affaire du Parc des Princes, vous nous expliquiez qu’un pauvre juif avait été protégé par un policier antillais, bon samaritain, contre un néonazi breton ; on n’ignorait rien des données ethniques de l’affaire.
Vous nous entretenez sans cesse de l’antisémitisme partout présent, pourquoi taisez vous le comportement raciste de juifs qui s’en prennent à ceux qui vident leurs poubelles ?
Tout ça c’est comme d’habitude de la désinformation.
Considération distinguée

14:30 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

07/01/2007

Pie XII encore

le 7 janvier 2007







Messieurs,


Le 7 janvier 2007 votre « Médiatrice » prend de bonnes résolutions dans sa chronique « D'honnêtes passeurs », elle aspire à une « information honnête » : "Qu'aucune conviction, jamais, ne vienne dissimuler ou déformer les faits"
Fort bien mais malheureusement dans le même numéro l’entretien avec Saul Frieländer « La Shoah ou la solitude des Justes » dément ces bonnes dispositions.
Je m’étonnais de la nécessité de consacrer une page de plus à la Shoah qui depuis soixante ans est un des principaux « marronniers » du Monde quand j’ai constaté que Friedländer avait commis en 1964 un livre sur Pie XII la bête noire du Monde. Tout s’explique mais c’est une première entorse.
Poursuivant ma lecture j’apprends que « En France, l'Eglise catholique, qui est au courant du statut des juifs en préparation, ne dit pas un mot en 1940 »
Alors là c’est l’amalgame entre le statut des Juifs tendant à limiter l’accès des juifs à certaines professions, effectivement promulgué par Vichy en 1940 et l’extermination des juifs avec laquelle il n’a aucun rapport.
Vous me direz que l’intoxication est imputable à Friedländer ce qui serait acceptable si vous n’aviez mis en exergue et en gros caractère : « En France, en 1940, l’Eglise catholique, au courant du statut qui se préparait pour les juifs, ne dit pas un mot »
Je pense que cela veut dire que vous approuvez.
Considération distinguée

15:31 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

Pie XII encore

le 7 janvier 2007







Messieurs,


Le 7 janvier 2007 votre « Médiatrice » prend de bonnes résolutions dans sa chronique « D'honnêtes passeurs », elle aspire à une « information honnête » : "Qu'aucune conviction, jamais, ne vienne dissimuler ou déformer les faits"
Fort bien mais malheureusement dans le même numéro l’entretien avec Saul Frieländer « La Shoah ou la solitude des Justes » dément ces bonnes dispositions.
Je m’étonnais de la nécessité de consacrer une page de plus à la Shoah qui depuis soixante ans est un des principaux «marronniers» du Monde quand j’ai constaté que Friedländer avait commis en 1964 un livre sur Pie XII la bête noire du Monde. Tout s’explique mais c’est une première entorse.
Poursuivant ma lecture j’apprends que « En France, l'Eglise catholique, qui est au courant du statut des juifs en préparation, ne dit pas un mot en 1940 »
Alors là c’est l’amalgame entre le statut des Juifs tendant à limiter l’accès des juifs à certaines professions, effectivement promulgué par Vichy en 1940 et l’extermination des juifs avec laquelle il n’a aucun rapport.
Vous me direz que l’intoxication est imputable à Friedländer ce qui serait acceptable si vous n’aviez mis en exergue et en gros caractère : « En France, en 1940, l’Eglise catholique, au courant du statut qui se préparait pour les juifs, ne dit pas un mot »
Je pense que cela veut dire que vous approuvez.
Considération distinguée

15:30 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)