Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2006

Charniers

le 30 avril 2006



Messieurs,


Et revoila les "charniers": Stéphanie Maupas nous informe le 29 avril ("Les "corps volés" des charniers de Srebrenica") que si on n'a pas retouvé les charniers contenant les 7000 musulmans exécutés à Srebrenica, c'est qu'on les avait déplacés vers des "fosses communes secondaires".
Et pourtant on a eu l’aide "de photos-satellite fournies par le département d'Etat américain", si efficaces en Irak pour les A.D.M.
Devant de telles évidences on se demande comment on a pu juger Milosevic pendant quatre ans sans arriver à le condamner.
Heureusement Le Monde en revient à des criminels sérieux: "Mais, du Chili d'Augusto Pinochet au Paraguay du général Stroessner, (...) la tâche des tortionnaires est devenue, au fil du temps, plus compliquée(...)Au Chili, les officiers du commando "Caravane de la mort" ont éliminé les opposants au régime militaire en larguant dans la mer les corps transportés par hélicoptère..."
Décidément Le Monde en revient toujours à ses idées fixes...
Considération distinguée.

17:40 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Le Monde

27/04/2006

Hannah Arendt

le 25 avril

Messieurs,

Il me parait quand même excessif de présenter comme vous le faites Hannah Arendt comme une victime du nazisme. Si j'interprète votre biographie elle a juste été arrêtée en 1933 par la Gestapo(?) et relachée faute de preuve (de quoi ?). La dessus elle a gagné la France où malgré son statut de réfugiée elle a mené des activités sionistes.
En 1940 elle épouse un "Berlinois sans papier" (!) est internée à Gurs (après une semaine au Vel' d'Hiv') comme ressortissante Allemande, en mai par la III° république, s'en évade en juin et reste en France sans être autrement inquiétée.
Elle part à New York en 1941
Dans tout cela combien d'amalgames, de sous-entendus et aucune raison de la qualifier de "la miraculée du camp de Gurs"
Vive la désinformation.
Considération distinguée

14:35 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Le Monde

23/04/2006

L'électorat Front national

le 23 avril 2006




Messieurs,

La Chronique de Patrick Jarreau du 22 avril "L’électorat convoité du Front national" "force marginale et cependant menaçante (!)" m'a "interpellé" à plusieurs reprises.
Après une analyse pour le moins constestable de la gestion de la municipalité F.N. de Toulon, je lis que cette famille politique est disqualifiée par ses liens avec "la seconde guerre mondiale, l'Occupation, la collaboration, le génocide des juifs". J’avoue ne pas voir en quoi le Front National est plus lié à cette triste période que le Front Populaire et les communistes.
Mais là ou j'ai vraiment buté c'est à la lecture du diagnostic formulé sur Bruno Mégret: "Mais cet adepte d’une extrème droite plus sophitiquée que celle de son ancien patron et se nourissant des élaborations idéologiques de la nouvelle droite postnazie n'a pas pu tirer de son culturalisme radical des recettes de gestion électoralement performantes". J’ai lu plusieurs fois et n'ai toujours pas compris. C'est grave docteur Diafoirus?
Considération distinguée.

16:50 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

11/04/2006

Judas

le 11 avril 2006






Messieurs,

Je sais bien qu’il est actuellement politiquement correct d’exempter les juifs de toute responsabilité dans la mort du Christ, aussi ne suis je pas autrement surpris de lire dans l’article du 8 avril consacré à la découverte du pseudo Évangile de Judas : “Depuis deux mille ans, le nom de Judas Iscariote - l'apôtre de Jésus-Christ que les Évangiles présentent comme le félon qui aurait vendu son maître aux Romains pour 30 pièces d'argent - symbolise la traîtrise”.
Je ne ferais pas l’injure à Henri Tincq de penser qu’il ne sait pas que les Évangiles rapportent que c’était “les princes des prêtres et les anciens” qui avaient remis 30 deniers à Judas pour sa trahison et que les Romains n’étaient pour rien dans l’affaire.
Alors pourquoi cette trahison?
Considération distinguée

17:55 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (2)

10/04/2006

Logements insalubres

le 9 avril 2006




Messieurs,

Après les “coupeurs de route” et les “casseuses” noires du 9.3 dont vous racontiez les exactions au cours des dernières manifestations parisiennes, ne croyez vous pas que votre article du 8 avril (Un an après, récits de retour à la vie) où vous vous réjouissez des invraisemblables passe-droits dont ont bénéficié les subsahariens, clandestins, polygames, excisées etc... qui avaient réussi à mettre le feu à leurs différents immeubles, n’apparaisse, à juste titre, comme une provocation à tous les Gaulois qui cherchent en vain à s’installer dans Paris: trente appartements trouvés dans l’urgence avec l’électroménager fourni, les polygames décohabités dans le même immeuble, un duplex quoi !, ce brave Omar Cissé, gardien si efficace de l’immeuble boulevard Vincent Auriol, qui a hérité d’un F4 avec ses deux enfants et qui peut enfin prendre 3 mois de vacances bien méritées au Mali, et apprécie des voisins “calmes” sans le bruit et les odeurs chers au Président.
Apprenons avec joie que les 10 familles “sans papier” de la rue du Roi-Doré ont reçu des titres de séjour et ont, ou vont avoir des logements définitifs et soyons rassuré, Mohamed Doumbia “veut” préparer un diplôme de sécurité-incendie pour lequel il me semble avoir les compétences nécessaires.
Le plus étrange: Fatou Diarra a écrit un livre ! - seule sans doute - où elle crache dans la soupe après avoir refusé un appartement de 150 m2 dans Paris, boulevard Sébastopol, jugé trop petit; il est vrai que sa famille comporte un mari, 2 femmes et 13 enfants. La relève des “coupeurs de route” et des “casseuses” est assurée.
C’est probablement ce qu’on appelle l’immigration choisie. C’est grand, c’est généreux la France colonialiste.
Considération distinguée.

22:25 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Le Monde