Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2013

Pauvre Patricia.

Grand moment hier sur France 3 où officiait la très gauchiste Patricia Loison.

Elle avait invité une représentante de l’opposition syrienne au look très occidental et parfaitement francophone, pour lui demander ce qu’elle pensait de l’idée franco-britannique de fournir des armes à l’opposition.

La dame ne mâcha pas ses mots : je pense que c’est une très mauvaise idée, c’est ajouter la guerre à la guerre, les zones « libérées » sont immédiatement prises en main par les djihadistes et ceux qui trinquent ce sont les 35% des Syriens des minorités. D’ailleurs l’Arabie Séoudite et le Qatar fournissent déjà des armes. Il n’y a de solution que politique. Cette pauvre Patricia essaya bien de la faire taire et de parler plus fort, elle dut finalement la couper. Un grand moment vous dis-je où on entend pour une fois la vérité.

Il faut bien dire qu’après l’affaire de Libye qui provoqua la guerre du Mali, il est étonnant qu’on veuille soutenir nos adversaires, en Syrie, pour des raisons qui m’échappent encore mais où Israël et l’Iran ne sont pas étrangers.