Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2015

Valeurs républicaines

J’avoue avoir une certaine compassion pour tous ceux qui, à travers le monde, n’ont pas la joie de connaître les « valeurs républicaines » comme les Anglais, les Belges, les Espagnols, les Hollandais, les Scandinaves… Ils doivent tous connaître un régime d’oppression et rêver au sort des Français.

Au fait qu’est ce que les « valeurs républicaines » ? Sont elles résumées par la devise de la République Française « Liberté, Egalité, Fraternité» ?

Est-t- on libre dans un pays ou on vous interdit des tas de choses ? De fumer, de faire des feux de bois, de choisir ses ampoules électriques, de ne pas mettre de ceinture en voiture, j’en oublie bien évidemment de ces contraintes infantilisantes. Est-on libre dans un pays où l’Histoire vous est imposée où l’on doit condamner l’œuvre coloniale française, ne pas pouvoir évoquer un génocide ou un autre, où on ne peut pas dire qu’un Sénégalais est plus costaud qu’un Japonais, que les Juifs ont de l’influence – 700 invités se sont précipités au diner du CRIF -, que tous les crimes terroristes sont commis par des musulmans ? Est-on libre dans un pays où on endoctrine les enfants avec des théories ridicules sur l’identité sexuelle ?

Quant à l’Egalité, considérons seulement les privilèges que s’attribuent les élus qui mènent grand train en prêchant la rigueur à ceux qui sont assez naïfs pour les élire ?

La Fraternité a été remplacée par la « tolérance » qui permet le « vivre ensemble » et par l’assistance généralisée.

Je vais faire un aveu, j’aime mieux la devise qui avait cours pendant les années les plus noires de notre histoire, « Travail, Famille, Patrie » me semble infiniment plus pertinent et motivant que ces fumeuses vertus issues des Lumières et de la Franc-maçonnerie. Le Travail c’est ce à quoi chacun aspire en cette époque de chômage généralisé, la Famille c’est le dernier rempart contre la précarité que l’on voit s’étendre, la Patrie c’est ce que l’on voit disparaître derrière un mondialisme, nous menant à l’individualisme et à l’asservissement.

En fait peut-on encore parler de valeurs à une époque où tout ce qui faisait l’unité et la solidarité de la France, toute spiritualité sont abandonnés au profit d’un consumérisme exacerbé et la recherche du plaisir immédiat.

Regardons les actualités à la télé, de quoi y parle-t-on ? Des sports d’hiver, et de la neige sur les autoroutes, du foot… La France est en guerre, nul ne le sait ou tout se monde s’en fout.

 

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com 

 

 

 

02/12/2012

Lavage de cerveau

Elle s’appellerait Claudine Dupont, elle ne serait pas ministre, c’est du moins l’avis de Ségolène Royal. J’ajouterais que si elle n’était pas femme, Najat Vallaud-Belkacem, dans ce pays où on choisit les ministres en fonction de leur sexe et de leur origine, ne le serait pas non plus.

Quoiqu’il en soit cette féministe à tous crins veut lutter « contre les stéréotypes et le sexisme d’habitude »  et pour cela «  il faut agir sur les mentalités ».  C’est le retour de la Propagandastaffel et du lavage de cerveau.

Sont visés les enfants en maternelle et en primaire. D’abord on va former (?) les enseignants : « un module de formation à l’égalité et à la déconstruction des stéréotypes sera obligatoire dans les futures écoles supérieures du professorat ». Il paraît que les enseignants « créent plus d’interactions avec les garçons, développant chez eux davantage que chez les filles des qualités précieuses dans le monde du travail ». C’est grave docteur ?

L’autre jour on nous montrait un petit garçon, noir, baignant consciencieusement une poupée, noire. Ca sentait le montage mais c’était beau comme l’antique. Parents ! Voilà ce qui attend vos enfants.

« Enfin l’éducation à la sexualité deviendra effective : il ne s’agit pas de pratiques, (espérons le) mais d’apprendre l’égale dignité et le respect entre les sexes ».

A mon avis le mieux serait d’abandonner la mixité à l’école, on s’éviterait bien des ennuis.

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com