Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2021

La Commission Sauvé contestée

Je m’étais en son temps insurgé contre la reconnaissance par la Conférence des évêques de France de la responsabilité institutionnelle de l’Eglise et d’une dimension systémique dans les abus sexuels dont ont été victimes un certain nombre de personnes du fait de prêtres et de religieux depuis 1950. Autrement dit je contestais le fait que les évêques se sentent solidaires de ceux qui avaient failli.

Je ne suis pas le seul, huit membres éminents de l’Académie catholique de France contestent la méthodologie statistique de la commission Sauvé ayant conduit à l’étonnante « estimation » de 330 000 victimes. Les contestataires avancent une estimation entre 4832 et 28708 victimes ce qui change quand même l’ampleur du scandale. Ils semblent également discerner dans l’ensemble du rapport une intention maligne et d’une manière générale contestent la légitimité d’une expertise extérieure à l’Eglise.

Il apparait que le Pape prenne au sérieux cette mise en cause du rapport Sauvé. En tout cas espérons le.

Écrire un commentaire