Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2012

Une curieuse politique

Décidément la France mène une curieuse politique étrangère : hier François Hollande appelait l’ONU à intervenir pour rétablir la paix en Syrie et au Mali.

Il n’a pas beaucoup insisté sur le fait que la conquête du Nord Mali par les islamistes était la conséquence de l’élimination de Kadhafi en Libye à laquelle la France a, pour des raisons obscures, largement participé. Quand on connaît la vitesse avec laquelle l’armée malienne a été chassée du Nord Mali par les touaregs et les islamistes, on peut avoir des doutes sur la capacité des armées de la CEDEAO, composées de subsahariens, à intervenir avec succès dans l’environnement désertique qui prévaut. Il faudrait mieux avoir l’aide du Tchad et de la Mauritanie qui ne semblent guère tentés. Ou que la France recherche un accord avec l’Algérie pour une intervention conjointe, ce qui aurait comme autre avantage de renouer des liens. 

Mais ce qui est le plus étonnant c’est que la France poursuit sa croisade contre al-Assad étant ainsi l’allié objectif des djihadistes voire d’Al Qaida, partie prenante de la rébellion Syrienne. On soutient ici ce que l’on combat ailleurs.

Il est quand même difficile de comprendre notre intérêt dans toutes ces affaires ; espérons que nous n’agissons pas uniquement pour des raisons humanitaires.

A vrai dire on paraît plutôt se tirer une balle dans le pied au service d’Israël et des américains

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com

 

Les commentaires sont fermés.