Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2006

"Indigènes", la suite

le 28 septembre



Messieurs,


Je vous lis consciencieusement depuis des années, sans plaisir excessif, mais je n'ai pas remarqué que vous vous soyez jamais préoccupés du sort des anciens combattants quels qu' ils soient: vous avez plutôt l'habitude de les traiter de tortionnaires.
En particulier je n'ai pas l’impression que vous vous soyez indignés de la "cristallisation" en 59, des retraites des anciens combattants dont les pays avaient choisi de ne plus être Français.
Cela ne vous empêche pas de sauter sur l'occasion (Votre éditorial du 27 septembre "Indigènes la suite") de fustiger une fois de plus la France puis qu'il s'agit d' "indigènes" et de qualifier la guerre d’Algérie de guerre "cruelle et inutile" ce qu' elle fut peut être mais pas plus que beaucoup d’autres.
Pour qui "la guerre d’Algèrie est (elle) un passé qui ne passe pas ?" Il y a beau temps que les Français ont tourné la page et ne voient aucune nécessité à un traité d'amitié avec l'Algérie. L’amitié ne se décrète pas.
Quand à votre allusion finale aux "indigènes du 9.3", il y a là un modèle d'amalgame dont vous êtes coutumiers : vous n'allez quand même pas demander la retraite des combattants pour les héros des Tarterets.
Considération distinguée.

16:39 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

21/09/2006

Noir c'est noir

Le 21 septembre



Messieurs,


Nous avons eu Tite le nègre intelligent puis Bérénice la polytechnicienne, maintenant Marion van Renterghem nous présente Mason Ewing ("la vie comme il la voit", le 20 septembre) - est il le fils de J.R. ? - noir bien sur, mais aussi aveugle et styliste, qui présente sa collection en hommage à sa mère "mannequin, belle et noire" morte à 20 ans quand il en avait 3 : J.R. les aime précoces.
“Son enfance (africaine) est un trou noir” - quel humour !
Le pauvre Mason a été recueilli en France par des Thénardier africains (tiens!) qui lui enduisaient le zob et les yeux avec de la purée de piment - il parait que c’est courant en Afrique - il en est devenu aveugle mais a conçu "une robe de mariée dans le style Marie-Antoinette avec une traîne de huit mètres".
Sincèrement pour qui prenez vous vos lecteurs pour leur infliger un tel salmigondis de bons sentiments et de politiquement correct ? étonnez vous après d'en perdre si vous les traitez comme des cons.
Considération distinguée.

15:41 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

12/09/2006

Le dernier des Mohicans

Le 12 septembre








Messieurs,


Pas possible il en restait un : le dernier des Mohicans des soixante-huitards, Eric le Boucher s’écrit le 11 septembre “Vive Mai 68” attribuant à ce prurit de nantis l’ invention de l’ informatique et d’internet, pas moins.
Le bizarre est qu’ Eric Le Boucher constate que dans la société actuelle, c’est le salarié qui court tous les risques et que “L'économie va bien, mais le social va mal”. Qu’importe il ne faut pas pour autant revenir à l’ordre et à la morale : le risque est que “les esprits se tourn(ent) peu à peu vers les seuls prêtres”, gardons l’esprit libre c’est à dire rebelle.
C’est bien beau tout ça, l’ennui c’est qu’ailleurs et aussi chez nous des prêtres reviennent et ce ne sont pas les nôtres : les Imams et les Ayatollahs ne sont pas loin et ne tarderont pas à nous imposer leur ordre et leur morale.
Les barbares sont aux portes de Rome, il serait temps de s’en apercevoir.
Considération distinguée

16:35 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

08/09/2006

Pathétique

Le 8 septembre






Messieurs,


Ainsi si j'en crois votre éditorial du 6 novembre "Pathétique Europe" l'Europe serait responsable de la noyade de milliers de Subsahariens migrants vers les Canaries. Encore le péché de l’homme blanc.
Admirable: si l’Espagne arrêtait de régulariser ses clandestins à tout va, si vous et vos semblables ne vous opposiez pas systématiquement à l’expulsion des illégaux, si on cessait d’attribuer des prestations sociales à des populations inassimilables, si...
Évidemment on peut prêcher pour le développement des pays d'émigration: on y déverse des milliards d'Euros depuis "les indépendances". Ils se perdent dans le désert.
Quand vous dites que "la frontière sud de l'Europe est la plus "inégalitaire" au monde: c'est celle qui fait se côtoyer, à la Méditerranée près, deux des ensembles de pays les plus éloignés du monde par la richesse..." je vous ferai remarquer que d'abord vous oubliez le Sahara, ce qui n'est pas rien et ensuite que notre richesse c'est nous qui l’avons créée.
Je vous entends déjà si on s'avisait de garder les côtes de la Mauritanie et du Sénégal pour arrêter les migrants à la source et si on supprimait les visas touristiques aux Maliens.
Considération distinguée

12:14 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)