Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2012

Exécution du messager

Autrefois on rapporte, qu’on exécutait les messagers d’une mauvaise nouvelle. Il ne faisait pas bon d’annoncer au roi la défaite de son armée.

Aujourd’hui en Italie on condamne des sismologues qui n’ont pas su annoncer un tremblement de terre, alors que tout le monde sait que si on connaît le risque on ne peut prévoir la date.

Tout cela relève de la technique du bouc émissaire qu’on sacrifie à la place des véritables coupables.

Pour le tremblement de terre, les édiles qui ont laissé construire n’importe où et les bâtisseurs qui n’ont pas respecté les normes sismiques.

Ce n’est pas un cas unique, à Toulouse personne n’a condamné ceux qui ont laissé construire à coté de l’usine AZF et ceux qui n’ont pas controlé les conditions dans lesquelles le nitrate était stocké.

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com