Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2020

Fausse "fake news"

Je suis depuis longtemps étonné que l’hypothèse que la pandémie de corona virus soit parti du Labo P4 de Wuhan soit décrétée « fake news ». Ce labo de haute sécurité a été construit avec l’aide de la France à l’image du labo P4 de Lyon et inauguré en 2017 en présence du Premier ministre français Bernard Cazeneuve, de Marisol Touraine et d’ Yves Levy, président de l’INSERM et mari de Me Buzyn. Ce projet devait permettre à la Chine de mieux comprendre et prévenir les épidémies et les pandémies y compris les plus dangereuses comme la grippe aviaire, pour protéger la population chinoise et la santé mondiale.  Une spécialité du laboratoire P4 de l'établissement est la recherche sur les coronavirus transmis par les chauves souris !

Rapidement apparaissent sur les réseaux sociaux des théories immédiatement classées « complotistes » affirmant que le coronavirus s’est échappé du laboratoire. Parallèlement on lit que des spécialistes américains signalaient l'insuffisance des mesures de sécurité au sein du laboratoire, évoquant en particulier des études risquées sur les coronavirus provenant de chauves-souris.

Dans ces conditions on ne peut que s’étonner que cette hypothèse ait été rejetée en particulier par la France qui aurait encore un représentant à Wuhan.

Il a fallu que le professeur Montagnier, Prix Nobel de médecine mette les pieds dans le plat pour que la « fake news » devienne hypothèse plausible.

Il n’est pas possible que le Président Macron ait évacué cette hypothèse sans recherche à moins qu’il n’ait pas voulu se mettre la Chine à dos tant la France en a besoin pour la fourniture de matériels de protection tels que les masques. Si cela était non seulement nous subissons une pandémie qui a entrainé la mort de plus de 20 000 français mais encore nous devons nous taire sur la responsabilité de son auteur. Ce qui est le plus étonnant est que l’OMS dont la Chine est membre n’ait pas entrepris une recherche sur l’origine du virus, il est vrai que Donald Trump accuse l’OMS d’être inféodée à la Chine et lui a coupé les vivres.

Si cette hypothèse est fondée, cela expliquerait le temps que la Chine a mis pour avertir de la prolifération du virus, espérant pouvoir éteindre elle même l’incendie qu’elle avait allumé.

 

 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail

Écrire un commentaire