Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2015

La fin de l'Europe

Quand l’Europe parle d’accueillir 120 000 réfugiés en deux ans qu’elle veut répartir selon des quotas impératifs, 26,2% pour l’Allemagne, 20% pour la France, 12,4% pour l’Espagne, que cette politique a été imposée par Frau Merkel , ralliée nolens volens par le Président Hollande, on peut se demander de quel droit et sans le moindre accord de ses partenaires, la Chancelière décide l’ouverture de ses frontières et l’accueil inconditionnel de 800 000 migrants. Les accords de Schengen ayant supprimé les frontières, ces migrants pourront se répandre ensuite sans contrôle dans l’Europe.

S’il s’agissait réellement de réfugiés fuyant les persécutions comme le sont les chrétiens d’Irak et de Syrie qu’il faut, bien sur, accueillir à bras ouverts - comme nous avons accueilli les boat people vietnamiens, pour beaucoup catholiques - mais il n’est qu’à regarder, on voit qu’il s’agit en majorité d’hommes jeunes, sans famille dont on se dit qu’ils auraient pu rester chez eux et se défendre eux et leur communauté. D’ailleurs ils exigent de gagner l’Allemagne, la Suède, la Finlande poussés non par la nécessité mais par le choix de trouver un pays accueillant, ayant une politique sociale généreuse.

Un médecin Syrien débarquant du ferry reliant Lesbos au Pirée déclarait qu’il y avait fort peu de Syriens mais beaucoup d’Afghans sur lesquels ne pèse aucune menace nouvelle.

Bien sur il faut accueillir les persécutés mais il faut faire un tri sévère à l’extérieur donc pour ce qui est des migrants du Proche et du Moyen orient en Turquie, et il faut refouler fermement ceux qui ne répondent pas à des critères précis les classant comme réfugiés.

Mais pendant que l’on voit déferler sur les côtes grecques des hordes et qu’on exploite d’une façon indigne la photo d’un gamin noyé on ne parle plus ce tous ceux qu’on récupère le long des côtes de Libye et qui nous concernent nous Français encore plus, ceux avec lesquels on joue au chat et à la souris à Vintimille et qui finissent toujours par entrer.

Remarquons que ceux qui arrivent par cette voie sont des Erythréens, des Soudanais, des subsahariens qui pour la plupart ne sont ni instruits ni formés et seront suivis pour beaucoup de familles polygames inassimilables.

Quand François Hollande accepte d’accueillir 24 000 migrants en deux ans, de quoi s’agit-il ? De réfugiés relevant du droit d’asile et clairement reconnus ? Mais sachant que seuls 15% des demandeurs sont reconnus cela correspond à l’arrivée de 160 000 migrants dont on expulse 1%, soit un solde de clandestins de plus de130 000.

Ce qui est le plus hallucinant et montre bien la faillite de Schengen voire de l’Europe, c’est que les pays de l’Europe de l’Est qui essayent de défendre nos frontières, comme la Hongrie ou la Grèce et de limiter l’invasion se font traiter de tous les noms même de néonazis.

L’affaire ne sera réglée que quand la paix sera revenue en Syrie et l’ordre en Libye, c’est à cela qu’il faut consacrer nos efforts ce qui pour la Syrie nécessite la constitution d’une coalition la plus large possible comprenant la Russie, les Etats Unis, la France et la Grande Bretagne mais aussi l’Iran et tous ceux qui sur place veulent éradiquer l’Etat Islamique.

Pour finir signalons qu’à Mayotte maintenant département français déferle depuis 20 ans des flots de clandestins venus surtout d’Anjouan et des autres Comores mais aussi d’Afrique de l’Est et de Madagascar sans que cela émeuve qui que ce soit. Il s’en noie tous les ans des dizaines, parmi eux nombre de femmes et d’enfants. On en expulse sans aucune procédure 20 000 par ans tant que les grandes âmes d’Europe ne s’y seront pas opposées. Ceux qui ont réussi à gagner Mayotte - le tiers de la population est constituée de clandestins - peuvent ensuite continuer vers la Réunion et l’Europe. Il y a 100 000 Comoriens à Marseille.

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com 

 

Les commentaires sont fermés.