Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2015

De la relativité de la valeur de la vie humaine.

Alors que l’assassinat par des terroristes islamiques de 17 Français a déclenché la venue à Paris d’une quarantaine de chefs d’état et une manifestation de quelques millions de personnes, Boko Haram met le nord du Nigeria à feu et à sang  dans l’indifférence générale.

Autour de Baga dans l’extrème nord du pays un massacre vient d’être commis par le mouvement islamiste. Baga lui même a été rasée à 90% malgré la présence de l’armée nigeriane et bien que la ville soit le siège de la MNTIF, force multinationale de défense.

Les massacres ont fait plusieurs centaines de victimes, certains parlent de milliers.

Vendredi 9 janvier un autre groupe attaquait Damaturu à 200 km de là.

Un Boko Haram-land est en cours de constitution qui menace aussi les pays voisins, le Cameroun, le Niger, le Tchad.

De tout cela on ne parle guère et les exactions d’un mouvement qui aimerait bien instituer un califat à la manière de l’Etat Islamique n’émeuvent guère les grandes âmes qui se sont manifestées à Paris.

La valeur de la vie humaine est une chose décidément bien relative.

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com 

 

Les commentaires sont fermés.