Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2013

la folie Mahoraise.

Pendant que la France se prépare à se priver d’une armée crédible, les fonctionnaires mahorais dont bien évidemment les enseignants, sont en grève pour obtenir l’indexation de leurs salaires, c’est à dire l’application d’un coefficient de vie chère qu’ils voudraient de 1,92, un quasi doublement à l’exemple des gendarmes de l’ile.

Il faut savoir que, à Mayotte Les administrations publiques représentent à elles seules plus de la moitié du PIB. À titre de comparaison, la part de la valeur ajoutée créée par les administrations publiques au niveau national était de 18 % en 2009.

La masse salariale de l’État est la plus importante : 247 millions d’euros en 2009. Depuis 2005, ce budget a augmenté de 56 %..

Le Conseil Général a recruté à tour de bras pour des raisons électorales et sociales des fonctionnaires n’ayant aucune formation.

L’enseignement est un puits sans fond encore creusé par une quantité énorme d’enfants clandestins venus des autres îles, pour des résultats affligeants.

On n’a pas fini de regretter la départementalisation imbécile de Mayotte.

 

 http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com

 

Les commentaires sont fermés.