Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2008

Le Monde et la diversité

Le 19 décembre 2008




Messieurs,



Il y a quelques années, alors que vous faisiez dans un de vos éditoriaux la promotion de la parité, je vous avais signalé que, d’après la lecture de votre « ours », Le Monde prêchait mais n’appliquait pas, la rédaction se révélant dans sa quasi totalité masculine. Depuis vous avez fait quelques efforts en ce sens.
Votre éditorial du 19 décembre 2008, « Diversité, un combat » appelle à ouvrir les élites aux minorités pour tenir compte du « métissage de la société française », en particulier « dans les grands médias ».
Et bien je me suis livré au même exercice muni d’une loupe, vue la petitesse des caractères : à part quelques probables israélites, je n’ai pas trouvé l’ombre d’un patronyme m’incitant à supposer la moindre diversité.
Reste à savoir si les Français de souche applaudissent vraiment au métissage de leur « vieux pays », ou s’il leur est imposé.
Considération distinguée

15:59 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

18/12/2008

Madoff

Le 18 décembre 2008







Messieurs,



Alors là je trouve ça plutôt amusant : quand vous rendiez compte des affaires « Sentier I » et « Sentier II », jamais vous n’évoquiez le fait qu’il s’agissait uniquement de personnes appartenant à la communauté juive. Le seul cité était le malheureux Daniel Bouton PDG de la Société Générale, un goy, qui fut innocenté. Dans votre article du 14 décembre, « La Société générale et la Barclays relaxées dans l'affaire du « Sentier II » », pas la moindre référence à l’origine ethnique des « 102 personnes physiques … condamnées » tous commerçants du Sentier, rabbins … Il est vrai que les victimes étaient des goyim et que l’affaire n’avait donc aucune importance.
Par contre pour la succulente affaire Madoff, dans vos articles des 16 et 17 décembre on n’ignore rien des origines du coupable « l'homme de confiance de la communauté juive » et on comprend rapidement que ce que vous lui reprochez surtout, c’est d’avoir grugé ses coreligionnaires, crime inexpiable.
J’avoue que le spectacle d’Elie Wiesel larmoyant une fois de plus mais cette fois sur ses sous perdus, m’a personnellement réjoui.
Voilà qui va encore renforcer certains « stéréotypes » comme vous dites.
Considération distinguée.

15:19 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

02/12/2008

Mort au beefsteak

Le 2 décembre 2008









Messieurs,



Si je comprends bien l’article de Laurence Caramel du 18 novembre « Agrocarburants et bétail européens « détournent » les terres du Sud », l’ONG Friends of the Earthles Amis de la Terre », restons français) reprochent aux européens de manger trop de viande, ce qui entraine par ricochet la déforestation de l’Amazonie pour planter le soja que nous importons du Brésil et d’Argentine.
Nous serions aussi coupables d’augmenter la consommation d’agrocarburants.
Voilà de quoi gâcher mon prochain beefsteak…
Les Amis de la Terre souhaitent donc, apparemment, que nous abandonnions la viande, mais pour manger quoi ? du riz dont la production, on ne le dit jamais, produit du méthane bien plus nocif que l’oxyde de carbone ?
Vous pourriez faire remarquer aux « Amis de la Terre » :
-    que nous mangeons de la viande depuis toujours et que ce n’est pas nous qui avons changé nos habitudes.
-    que le Brésil est le plus gros producteur mondial d’agrocarburants et que ce n’est donc pas l’Europe qui est coupable .
-    que l’Argentine est un gros producteur et exportateur de viande bovine et ovine.
Tout cela a, encore une fois, pour objet de culpabiliser les européens dont la population ne croît pas, alors que l’ « insécurité alimentaire » est due à une croissance démographique incontrôlée notamment en Afrique.
Puis je suggérer au Monde et aux Amis de la Terre de prôner le retour à l’anthropophagie, source économique de protéines ne nécessitant pas de soja et limitant la croissance démographique.
Considération distinguée.

15:30 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)