Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2007

La fin de l'ingérence

le 20 juillet 2007
 
 




Messieurs,


Dieu sait si Le Monde a milité pour une intervention dans les Balkans, défendu le droit d’ingérence en Afrique, et maintenant, le 20 juillet, Daniel Vernet « Darfour, dernière ingérence humanitaire ? » constate que les interventions ne servent à rien, n’empêchent en rien les génocides, et sa conclusion est, semble t-il, que le mieux est de ne rien faire.
Cruel et tardif constat : les indépendances datent maintenant de 40 ans, les anciennes puissances colonisatrices sont en droit de penser que leur responsabilité dans les luttes qui ensanglantent l’Afrique n’est plus engagée et qu’elles n’ont pas à s’en mêler.
L’indépendance et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes comportent le droit de s’entretuer.
Quand les peuples Européens s’entretuèrent pendant des siècles, personne n’avait l’idée de s’ingérer pour les séparer, et les dictatures communistes à l’origine de dizaines de millions de morts n’entraînèrent aucune réaction.
Avant l’époque coloniale, l’équilibre démographique de l’Afrique était maintenu par des endémies, des guerres tribales, des famines. Maintenant la population subsaharienne est en train d’exploser bien plus vite que le développement. Qui est prêt à accueillir des millions de laissés-pour-compte ?
C’est aux Africains et à eux seuls de se prendre en charge, éventuellement en obtenant l’aide des pays développés.
Il est temps de tirer les conséquences de la décolonisation.
Considération distinguée

15:31 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.