Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2007

La France et le schisme traditionnaliste.

le 8 juillet 2007
 
 
 

Messieurs,

Encore une fois le 8 juillet, Alain Tincq fulmine contre une décision du Pape, il craint que l’autorisation de la messe en latin n’amène à « infléchir le meilleur des options catholiques des quarante dernières années » Quand on connaît le Monde, on sait ce que cela veut dire…
Mais ce qui est le plus étonnant dans cet article, c’est la suite des références évoquées : L’Action française et sa condamnation par Pie XI, - on ne parle jamais de l’annulation par Pie XII -, Franco, Salazar, Pinochet qui horresco referens, « faisait disparaître ses opposants avant d'aller chaque matin à la messe », l’ Eglise qui avait collaboré avec Vichy, le Front National.
Heureusement il y a les bons , la Jeunesse agricole chrétienne et la Jeunesse ouvrière qui « s'illustreront dans les combats de la Résistance »( ?) et « Chaillet, fondateur de Témoignage chrétien, qui ont identifié l'Evangile à la résistance au totalitarisme. » Lequel ? je n’ai pas souvenir d’une opposition féroce de TC au communisme toujours condamné par l’Eglise.
Enfin, où voulez vous en venir ? , Le Monde est délibérément laïque voire anticlérical ; en quoi les décisions du pape peuvent vous chaloir ? Il est vrai que l’Eglise est un des derniers remparts contre les dérives qui vous plaisent temps, les attaques contre la famille et l’ « ordre moral », la promotion du relativisme moral.
Catholique de base, je n’ai pas tant de problèmes, je me contente de suivre le pape. C’est très commode.
Considération distinguée.

23:25 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.