Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2007

Usque non descendam

le 20 février 2007
 
 
 
Messieurs,
 
 
Il y a une quinzaine d’années, quand j’ai commencé à lire Le Monde, j’étais rarement d’accord avec ses idées, mais enfin il désinformait avec une certaine tenue.

Quand je vois que maintenant vous consacrez une pleine page (« Ces chanteuses vénérées par les gays » le 17 février)  à la vénération que portent les « gays » à certaines chanteuses : Madonna, Marlene Dietrich, Dalida, Mylène Farmer, en passant par Barbara, Kylie Minogue, Barbra Streisand ou Sheila, je me demande jusqu’où vous allez descendre.

Car enfin, sans nier la part des homosexuels dans votre lectorat, je me demande si même eux sont intéressés par cette question existentielle, alors les autres… Personnellement je peux vous dire que je n’en ai rien à foutre et j’estime que vous auriez pu cantonner ce factum bizarre dans votre supplément Bobo-gaucho Le Monde2, que j’ai renoncé à lire depuis longtemps.

Quant à savoir comme l’affirme, dites vous, Donna Summer si le sida est une « punition divine », je pense que chacun peut avoir son opinion sur la question sans qu’elle soit forcément qualifiée de « bêtise ».

Considération distinguée.

17:11 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.