Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2006

Tite et Bérénice

le 27 juillet 2006




Messieurs,


C'est un bien beau conte de fée que vous nous avez narré le 26 juillet au sujet de Tite ....., jeune Béninois que deux coups de baguettes magiques appartenant à un ancien colon reconverti en éleveur d'autruches et à un énarque fils d'un éleveur de chèvres enrichi, ont envoyé en prépa à l'X à Louis le Grand.
Le jeune homme qualifié par ses pairs d' "un très bon dans un monde de brutes" me semble certes méritant mais cette belle histoire suscite quelques réflexions:
Les antiracistes dont vous êtes semblent toujours étonnés qu'un Africain puisse être intelligent.
A sa sortie de l’X, Tite veut aider le Bénin, j'espère qu'il ne s'adonnera pas à la politique ou ne deviendra pas maire d’un village Breton.
Vous semblez prôner le retour aux "vraies valeurs : le travail, l’entraide, la solidarité", à la famille traditionnelle et à une éducation stricte, alors que depuis des décennies vous condamnez l’ "ordre moral". Il est vrai qu'il s'agit du Bénin.
Je serais étonné que le jeune Tite puisse exhiber à Louis le Grand un T shirt à la gloire du KGB.
Enfin je pense que sous peu vous allez nous raconter l'histoire d’une Bérénice de couleur pour constater que les filles sont aussi quelquefois intelligentes.
Considération distinguée

15:41 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (2)

07/07/2006

Faute morale

le 7 juillet 2006




Messieurs,


Je m’effare de voir Le Monde, contempteur attitré de l’ordre moral invoquer la morale pour s’indigner de l’expulsion, ô combien théorique hélas, d’ enfants scolarisés en France. (votre éditorial “Faute morale” du 6 juillet) n’hésitant pas à parler de “chasse à l’enfant”. On sent que le Vel d’Hiv n’est pas loin.
Il est vrai que quand vous invoquez la négritude de l’équipe de France de football pour admirer la “belle France multicolore ”, vous laissez croire que les aborigènes sont heureux qu’ on ne puisse distinguer l’équipe de France de celle du Togo, malgré “l'enracinement des idées racistes du Front national”. Je pense que vous vous faites de douces illusions.
Il n’est que de voir les queues aux préfectures pour comprendre le nouvel appel d’air que ces régularisations massives vont entraîner et la nécessité de rester ferme.
Là où vous devenez franchement admirables, c’est quand vous écrivez que “la nouvelle loi Sarkozy sur l'immigration risque, demain, d'être une nouvelle fabrique de sans-papiers”. Évidemment supprimons les barrières il n’y aura plus de clandestins.
Pour conclure j’aimerais que vous m’expliquiez pourquoi il est nécessaire que les parents clandestins du jeune Yvan Canoa Martinez, colombien clandestin de 20 ans qui vient de rater son bac et à qui vous consacrez une page entière, restent en France alors que ce jeune homme a une nombreuse famille en situation régulière.
Tout cela c’est du terrorisme intellectuel.
Considération distinguée.