Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2006

Lapérouse

le 4 janvier 2006


Messieurs,

Le 1° janvier Le Monde commence l’année par une vilenie en rendant compte de l’émission de Thalassa sur Lapérouse.
Je ne m’étendrai pas sur le titre, imbécile, de cette chronique: pourquoi “Lapérouse nous voilà” ? mais comparer la fin de l’ancien régime à la chute de l’Union soviétique alors celle de Louis XVI a valu à la France la Terreur, avec Robespierre, Saint-Just et Fouquier-Tinville sans compter Napoléon, est une bien curieuse conception de l’ Histoire.
On n’a pas à se poser de questions sur les buts de la mission de Lapérouse: Louis XVI était certainement “soucieux de la grandeur de la France” mais l’expédition de Lapérouse n’avait aucun but de conquête coloniale ni de croisade. Qu’aurait il pu faire avec deux anciens bateaux de commerce longs de 45m, peu armés et n’emmenant que des savants? Louis XVI n’a cherché qu’à développer la connaissance du monde à l’instar de Cook. D’ailleurs les documents rapportés par Lesseps débarqué au Kamtchatka et par un Anglais rencontré à Botany Bay, sont la preuve des buts scientifiques de l’expédition.
Louis XVI ne fut pas un “vil colonisateur” - un colonisateur n’est d’ailleurs pas forcément vil, du moins ailleurs qu’ au Monde - pas plus qu’un “despote éclairé” car il n’était pas un despote.
Considération distinguée.

15:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.