Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2005

Boulevard Vincent Auriol

Le 29 Aout 2005






Messieurs,


Bien entendu on veut maintenant culpabiliser la France pour l’horrible drame du boulevard Vincent Auriol, (votre éditorial “Logement : urgence” du 29 aout 2005) mais peut on sincèrement croire que l’on puisse reconstituer un village africain avec ses ménages polygames, sa vie communautaire, regroupant 27 adultes et une centaine d’enfants, en fait probablement beaucoup plus, dans un immeuble quel que soit son état sans encourir des risques inacceptables.
Il faudrait quand même faire connaitre les moyens d’existence de cette communauté, la part des allocations sociales, expliquer comment ces familles à l’évidence inassimilables et refusant de changer de mode de vie, ont pu arriver en France et être régularisées. Car des problèmes sociaux il va s’en créer pendant plusieurs générations. Remarquons d’ailleurs que ces malheureux n’en étaient pas à leur coup d’essai et que manipulés par des associations irresponsables, ils avaient déja squatté à la Très Grande Bibliothèque.
Un tel drame devrait inciter à la plus grande vigilance à l’encontre d’une immigration de plus en plus incontrolable.
Considération distinguée.

16:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.