Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/08/2005

Femmes

le 10 Mars 2005








Messieurs,


Quel beau florilège de femmes “qui peuvent servir d’exemple à des centaines, à des milliers d’autres” nous propose Eric Fottorino le 9 mars (Maux de femmes) à l’occasion de la journée de la femme: d’abord une Malienne de France (?) excisée puis “réparée”, ensuite l’ “Icône du Black Power” victime d’une erreur judiciaire, enfin, inévitable raton-laveur, la fille d’une victime de Pinochet qui du coup “ne s’est pas mariée (et) n’a pas eu d’enfant”.
Il y a peu le même Fottorino qualifiait Pinochet d’ “ange exterminateur” (!)
Cette chronique fait pendant à l’ hagiographie que vous tressez à Gladys Marin la “pasionaria chilienne” présidente du parti communiste, qui eut la bonne idée de mourir à l’occasion de la journée de la femme. Cette brave dame fuit Pinochet à Moscou, terre de liberté, et déclarait que Castro était tout sauf un dictateur.
A la veillée funèbre, le Président du Chili entonna l’Internationale. Edifiant.
Considération distinguée

15:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.