Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2013

La paille et la poutre

Dans son éditorial du 22 juin Le Monde titre : Fraude fiscale : « la fin ne justifie pas les moyens ». Bien en tendu il ne défend pas les fraudeurs mais s’inquiète de méthodes d’enquête et de coercition que le journal juge dangereuses pour les libertés : « Est-il indispensable de créer, en cas de fraude fiscale aggravée, une garde à vue de quatre jours ? D'autoriser « les techniques spéciales d'enquête » que sont la surveillance, l'infiltration, les interceptions de communications téléphoniques au stade de l'enquête, les sonorisations et fixations d'images de certains lieux et véhicules, les captations de données informatiques - toutes les techniques d'espionnage, en somme ? »

Fort bien, je serais tenté d’applaudir et puis cela fait une vingtaine d’années que je fréquente Le Monde jour après jour, une vingtaine d’années que je le vois produire des pièces extraites de dossiers d’instruction, bafouer le secret de l’instruction et la présomption d’innocence, encourager la trahison de magistrats et de fonctionnaires, condamner les uns, excuser les autres, le tout selon des critères purement idéologiques.

Alors je me dis: ils sont quand même gonflés de vouloir donner des leçons. Si Le Monde condamne « les pouvoirs exorbitants » qu’il mette ses actes en conformité avec ses jugements et ne se retranche pas derrière le secret des sources.

 

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com