Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2014

Dieudonné la menace.

Dans le numéro du Monde daté du 1er et 2 janvier 2014, l’éditorial et les pages 6 et 18 sont consacrés à l’histrion Dieudonné, c’est dire l’hystérie qui s’est emparée des sphères politiques jusqu’au Président de la République et au ministre de l’intérieur et tout cela pourquoi ? : Dieudonné M’bala M’bala est antisioniste et n’aime pas les juifs et il a en plus inventé un nouveau bras d’honneur auquel on donne toutes les interprétations que l’on veut. Y a-t-il de quoi fouetter un chat ? Je ne vois pas pourquoi.

Je pense que l’on a le droit d’être antisioniste et de condamner la façon dont Israël se comporte en Palestine. J’estime qu’on a le droit de ne pas aimer les juifs à partir du moment où ils ont un comportement communautaire politique et que le CRIF convoque et admoneste périodiquement nos dirigeants et défend un pays qui n’est pas le notre.

Je me pense le droit de ne pas aimer les américains, les anglais et les moldo-valaques. Je considère l’Islam comme une menace et je n’aime pas les islamistes pas plus que les anticléricaux, les francs maçons, et je ne vois pas pourquoi il n’en serait pas de même avec les juifs à partir du moment où ils revendiquent eux mêmes leur particularisme.

Evidemment Dieudonné a dit des imbécilités au sujet de Patrick Cohen, mais celui ci est bien capable de porter plainte et de se défendre sans que ça devienne une affaire d’état.

On n’aurait donné aucun écho aux provocations de Dieudonné qu’il y a beau temps qu’on n’en parlerait plus. Il est navrant que l’on soit obligé de prendre son parti pour défendre la liberté d’expression qui sur certains sujets et certaines communautés n’existe plus en France.