Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2020

Petite fable d'un confiné

Un jour excédé des provocations occidentales, exercice militaire en Baltique, Finlande, Pologne, déstabilisation par la CIA, de la Géorgie, de l’Ukraine, un jour de la Biélorussie, Vladimir décide de récupérer les Pays Baltes pour rejoindre l’enclave de Kaliningrad.
Emmanuel déclare : « Mourir pour Danzig, plus jamais »

Seule la Pologne intervient faisant appel à l’OTAN, Donald répond  « America first » et détourne les yeux, Emmanuel : « La Pologne on a donné en 39 et on a vu les conséquences » Du coup Vladimir entre en Allemagne et Angela déclare : « Je dois consulter le Parlement » De toute façon les armées allemandes vu leur état, ne peuvent guère plus que la Pologne.

Le temps que le Parlement allemand prenne une décision, Vladimir est sur le Rhin et Emmanuel déclare : « Les nationalistes sont des populistes voire des fascistes, je ne vais quand même pas fermer les frontières pour faire plaisir à Marine, plutôt crever » après avoir passé le pont de Kehl, les Cosaques gagnent Paris et sont sur les Champs Elysées pour la première fois depuis 1814.

Et la Dissuasion direz vous : elle a fonctionné à l’envers, les Français préférant être Russes que morts.

 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail

Écrire un commentaire