Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2018

Sous-marinières

Si j’en crois Nathalie Guibert envoyée spéciale du Monde à Brest pour la circonstance, quatre-z-officières sous-marinières ont effectué la dernière patrouille à bord du sous marin nucléaire lanceur d’engins Le Vigilant . C’était à peu près la 500° patrouille des SNLE, les autres avec un équipage masculin de 135 hommes, il paraît que c’était scandaleux et qu’il fallait qu’il y ait des femmes à bord. Il y avait là les Enseignes de Vaisselle Camille officière « lutte sous la mer » et Harmonie officière pour la « sécurité plongée » sans oublier la Médecine Pauline et la Capitaine de Corvette Karen, ingénieure « atomicienne ». C’est tellement merveilleux qu’elles ont été reçues par la ministre Florence Parly.

Il paraît que ça s’est très bien passé et qu’il n’y a pas eu de problèmes de cohabition. De toute façon en y eut-t-il eu qu’on ne nous le dirait pas.

« Des « épouses » de marins se sont inquiétées. « C’est un changement pour les conjoints indéniablement, mais on ne fait que rallier un modèle conforme à l’ensemble de la société, poursuit le second. A bord, il n’y a plus de vie privée. C’est un milieu qui reste professionnel vingt-quatre heures sur vingt-quatre ». « On a fait des dîners entre officiers avant de partir, on a bien été préparées par les anciens », complète l’officière Harmonie. D’ailleurs, «avant on disait “le dîner des épouses”, maintenant on parle de “dîner des conjoints” ». Ca c’est un progrès.

Il est vrai que nous suivons l’exemple des marines américaines et anglaises « mais le Royaume-Uni a connu à bord une histoire de cœur qui aurait mal tourné ». Il semble que le commandant et le second d’un sous-marin aient eu avec des officières un « comportement  inapproprié ».

Il ne faut pas croire qu’il y ait une demande forte de la part des officiers féminins, elles sont là pour le principe idéologique, seule l’Enseigne de vaisseau Harmonie projette une carrière longue sous l’eau quoiqu’elle espère fonder une famille. Pas de problème elle laissera ses enfants 70 jours à son « conjoint » sans aucune communication et la Marine lui « laissera des créneaux ».

Du bénéfice pour la Défense et l’efficacité de la Dissuasion, personne ne se chaut.

Écrire un commentaire