Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2013

Vox populi

Avant hier dans mon journal local « Var matin » paraissaient les résultats d’un sondage sur le sujet suivant : « Faut il fournir de l’armement aux rebelles syriens ? » La réponse fut « Non » à 92%.

Admirons la sagesse populaire devant un pouvoir qui ne sait pas ce qu’il fait.

La leçon de Libye devrait pourtant suffire.

 

http://dejudasatartuffelettresaumonde.hautetfort.com

 

Commentaires

Votre blog est très intéressant, mais pourquoi semble-t-il parfois que vous vous laissiez berner volontairement : pensez-vous vraiment que les « dirigeants » « ne savent pas ce qu’ils font », ou quelque chose vous empêche-t-il de vous poser la question de savoir s’ils font autre chose que ce qu’ils disent ?... N’y a-t-il pas des questions de pétrole, de gaz, de politiques monétaires étrangères, des intérêts privés, des intérêts ou des fantasmes de certains pays dans la région de Syrie et de Lybie qui peuvent faire partie des hypothèses sur la réalité des motivations à pousser l’armée française à intervenir là-bas ?...
Je ne suis pas spécialiste de géopolitique, mais ce sont des lectures ici et là qui m’ont donné ce genre d’impressions, y compris votre blog d’ailleurs, sur certains points.

Autre chose : ne vous semble-t-il pas qu’il existe actuellement, plus qu’une gauche et une droite, une droite française, et une droite en France qui, dans la logique de la force pour la force, travaille en dépit des intérêts nationaux ?... C’est cette droite cynique au dernier degré qui exploite des « bons sentiments » (parfois apparentés à la gauche) dont elle n’a en réalité que faire, pour affaiblir le pays par la douceur naïve qui ne convient qu’entre personnes de bien.

Écrit par : Claire | 22/03/2013

Je ne sais pas si nos dirigeants savent ce qu'ils font, mais moi je ne comprends pas: je n'arrive pas à croire qu'ils agissent par humanité, ce n'est pas un motif suffisant à mon sens, et leur politique ne peut conduire qu'à l'éclatement de la Syrie, au développement du djihadisme et à plus de malheur.Le maintien du régime Assad montre qu'il a encore beaucoup de monde derrière lui qui ne souhaite pas une révolution. La seule solution est politique avec l'aide de la Russie sans qui rien ne se fera.
Pour ce qui est de la droite, l'alternance change les hommes mais rien d'autres, tous appartiennent à la même école de pensée.Ils se retrouvent au Siècle et dans les loges.

Écrit par : Francois Jourdier | 22/03/2013

Les commentaires sont fermés.