Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2012

Si j'avais été Hollande

Si j’avais été Hollande voila ce que j’aurais dit en Algérie :

« La France et l’Algérie ont cent trente ans d’histoire commune. Bien sur nous n’en avons pas la même perception, mais cinquante ans ont passés et il faut maintenant regarder l’avenir, tourner la page. L’Algérie et la France sont maintenant deux nations indépendantes, libres et égales. Laissons les morts enterrer les morts et les historiens écrire l’histoire et regardons ce que nous pouvons faire ensemble.

Nous avons beaucoup d’intérêts communs, culturels, industriels, commerciaux : il faut les développer de part et d’autre de la Méditerranée. Il y a en France trois millions d’Algériens dont beaucoup sont aussi Français ou aspirent à le devenir. Pour qu’ils soient bienvenus il faut qu’ils acceptent nos coutumes, nos valeurs, notre histoire.

L’avenir des rapports de l’Algérie et de la France est dans l’amitié, la coopération, la confiance, non dans la rancœur. »

Écrire un commentaire