Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2012

Repentance

Faisant mon examen de conscience, je m’aperçois que j’ai successivement défendu, en leurs temps, Pinochet, Milosevic, Saddam Hussein, Ben Ali, Kadhafi, Bachar el-Assad et Poutine. Tous dictateurs condamnés par les bien-pensants du monde occidental et auxquels pour beaucoup on a réservé un sort peu enviable au nom de la démocratie.

Il est vrai qu’aucun est ou n’était vraiment un démocrate mais ils ont pour la plupart assuré à leur pays un certain développement dans la laïcité. Leur disparition, d’une manière générale entraine la régression et pour les pays islamiques le retour du religieux et de l’intolérance.

Les régimes autoritaires ont sur les démocraties un avantage évident : ils ont un projet et ne raisonnent pas en fonction de la prochaine élection. Comment peut on n’être pas scandalisé de voir en France, les battus d’hier uniquement préoccupés de leur revanche dans cinq ans.

Finalement je ne ferai pas repentance.


 

Les commentaires sont fermés.