Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2011

La forteresse Europe

Toulon le 1er mars 2011



Messieurs


Je ne vois pas ce qui vous autorise à parler dans votre éditorial du 26 février 2011 (La forteresse Europe face au drame libyen) s'agissant de l'Europe, d'une " union politique cimentée par les droits de l'homme " et d'une  "Europe, que son histoire fait la gardienne du droit d'asile". L'Europe c'est la Communauté charbon - acier, le Marché commun, choses éminemment économiques, et de ce point de vue, le seul d'ailleurs qui compte, le devoir de l'Europe est de se protéger du déferlement de tous les Africains, notamment subsahariens fuyant la Lybie. Il faut quand même  faire preuve d'un racisme évident pour ne pas envisager comme normal le retour de tous ces gens dans leurs pays. La présence en France de millions d'immigrés  inassimilables, menace notre sécurité, limite nos possibilités de mouvement et nous ruine. Il faut être Le Monde pour s'apitoyer sur le sort de la Lybie " un pays qui brûle situé à ses portes" et en même temps applaudir à la chutes de régimes dictatoriaux et de qualifier d' "injustifiable message xénophobe adressé par le gouvernement Berlusconi" une réaction salutaire de défense, dont nous bénéficions aussi et que nous ferons bien d'aider si nous ne voulons pas assister à un remake du Camp des Saints.

Considération distinguée