Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2008

Injuste sexualité

le 9 mars 2008
 
 


Messieurs,
 



Voilà encore un scandale : il paraît que hommes et femmes ne sont pas égaux devant la sexualité et, ce qui est bien triste, « que la sexualité française reste "hétérosexuelle, monogame et pénétrative ", et que l'idée que " les hommes ont plus de besoins sexuels " est encore bien ancrée » (Le Monde des 9/10 mars 2008)
Ce n’est pas la peine de se donner tant de mal pour promouvoir la « gay attitude » pour en être encore là.
Quand je pense que nous payons Nathalie Bajos de l’Inserm et Michel Bozon de l’INED pour accoucher d’aussi bouleversantes constatations et que Le Monde se croit obligé de publier pareilles bêtises, les bras m’en tombent et le reste aussi.
Considération distinguée

14:11 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

05/03/2008

L'Afrique aux Africains

le 5 mars 2008
 

 Messieurs,

 
Je lis dans votre éditorial du 1er mars 2008  « De la parole aux actes » : « S’appuyant sur les réussites de l’Afrique du Sud… », j’avoue être surpris : depuis la fin de l’Apartheid, la pauvreté n’a pas régressé, le taux de criminalité est un des plus élevés du monde et maintenant, malgré pléthore de charbon, le manque d’électricité freine l’économie. En fait l’ Afrique du Sud vit sur les restes des acquis du pouvoir blanc et vous ne pouvez dire qu’ elle « réussit ».
Le discours prononcé devant le Parlement Sud Africain, M .Sarkozy déclare, ce que vous estimez "louable", « le meilleur garant de la paix et de la sécurité en Afrique (...), c'est la démocratie et la justice » dans la droite ligne du « sermon de la Baule » prononcé par François Mitterand en 1990, dont la suite plus ou moins directe a été, entre autres, le génocide du Rwanda.
Tout cela relève du vœu pieux, il n’y a guère de vraie démocratie au sud du Sahara…
"Le transfert progressif à l'Union africaine de la responsabilité du maintien de la paix sur le continent à l'horizon 2012 ne peut qu'être salué" dites vous, avec quels moyens ? A-t-on vu un jour une force africaine d'interposition d’une quelconque efficacité ? Souhaitez vous vraiment, comme on le devrait d’ailleurs, qu’on laisse les Soudanais s’étriper au Darfour ?
Soyons réalistes, tant que la France aura des intérêts en Afrique, il est normal qu’elle les défende.

Evidemment on peut laisser la place aux Américains et aux Chinois.

Considération distinguée.

16:28 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)