Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2006

bérénice

Le 19 août 2006






Messieurs,



Quand, le 26 juillet, vous vous étiez extasiés devant l’admission en spé à Louis Legrand de Tite ...., jeune Béninois pistonné, je vous avais écrit et pronostiqué l’ apparition rapide d’une Bérénice tout aussi brillante.
Eh bien j’avais vu juste, la réincarnation de la jeune princesse juive jadis répudiée par Titus “malgré lui, malgré elle”, s’appelle Clémentine Marcovici : elle vient de sortir major de Polytechnique. (Votre portrait “au dela du “plafond de verre” ” du 17 aout 2006)
Cet évènement qui statistiquement devrait se produire une fois sur deux, apparait finalement rarissime et émerveille les féministes que vous êtes.
Moi qui me présente comme un machiste convaincu, je ne suis pas autrement étonné de ce qui me semble le non-évènement absolu surtout quand on voit le milieu d’où elle sort.
Considération distinguée.

16:44 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Difficile de se faire une idée de la Bérénice à la lecture du dithyrambique article en question. Soit elle est bête et il n'y a pas grand chose à faire (ce qui n'est, en soi, pas très grave), soit elle ne l'est pas, et on ne peut que la plaindre de s'être fait avoir, écopant d'un tel éloge baveux à trainer tel un boulet.
Le fait qu'elle semble dire que le "plafond de verre" sépare au moins tout autant cadres et techniciens que hommes et femmes me ferais plutôt pencher pour la seconde hypothèse : elle n'est pas bête et en sera quitte pour qu'on la vanne un peu à la rentrée sur son titre "miss bouche-trou estival du Monde".

Écrit par : as | 21/08/2006

Les commentaires sont fermés.