Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2021

Où est la justice?

Derek Chauvin ce policier de Minneapolis ayant provoqué la mort de Georges Floyd a été déclaré coupable par un jury de douze citoyens. Je ne ferais pas de commentaire sur le verdict, la justice est impartiale. Mais fut elle vraiment impartiale en l’affaire certainement pas, il suffit de voir les réactions de soulagement allant jusqu’au Président qui y est allé de son commentaire approbatif.
La question est : pouvait il être jugé innocent, bien sur que non. Tout le monde savait qu’un acquittement aurait déchainé des troubles graves à Minneapolis. Les jurés ont jugés sous la contrainte, ils ne pouvaient que déclarer Chauvin coupable et la peine prononcée devra être à hauteur de la pression de la communauté noire. C’est plus un lynchage qu’un jugement.

On aurait du au moins dépayser le jugement dans une autre ville ou un autre état.

Autre jugement, en France cette fois : Le jugement en appel de la bande de «  jeunes » ayant tenté de tuer des policiers à Viry Chatillon en mettant le feu à leur voiture, ils étaient seize , treize avaient été identifiés et huit condamnés, les autres acquittés au bénéfice du doute. En appel cinq accusés seulement ont été condamnés à des peines réduites : six à dix huit ans de prison.

L’affaire avait eu lieu le 8 octobre 1916 à la grande Borne, une cité « sensible » où les policiers ne sont pas acceptés, deux policiers s’étaient échappés de justesse très grièvement brulés. Une affaire gravissime ayant entrainé des condamnations bien légères précédées par une admonestation d’un des avocats généraux telle qu’on en prononce pour une bagarre dans une cour de récréation.

Les attaques contre les policiers dans de nombreuses cités sont devenues choses courantes quasi admises. Dans un autre contexte une affaire aussi grave aurait elle entrainé un verdict aussi indulgent : surement pas.

De nos jours, un noir américain et des policiers français n’ont à l’évidence pas la même valeur

Écrire un commentaire