Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2012

Quel référendum?

 

Quel référendum ?

 

Nadine Morano, interrogée sur les récentes propositions de référendum de Nicolas Sarkozy, a affirmé que le Président avait « consulté le peuple » citant les référendums organisés en 2009 à Mayotte sur la départementalisation, et en 2010 en Martinique et Guyane sur le statut.

Les référendums de Martinique et de Guyane n’ont concerné que les populations de ces deux départements, ce qui est normal, la question n’intéressait qu’elles, par contre il est paradoxal d’affirmer qu’il y a eu référendum sur la départementalisation de Mayotte alors que justement il n’y en a pas eu. On a effectivement consulté les Mahorais, la réponse à la question était évidente, mais on s’est bien gardé de consulter l’ensemble du peuple français par un référendum auquel il est bien probable, qu’après une information honnête, la réponse aurait été négative.

Les Français n’auraient certainement pas accepté de débourser de l’ordre d’un milliard d’euros par an pour annexer une île dont les 200 000 habitants sont dans leur quasi totalité musulmans vivant selon la charia et pour beaucoup ne parlent pas français.
De plus la départementalisation a créé dans cette zone de l’océan Indien une situation ingérable ne serait ce que par l’immigration incontrôlable à partir des autres Comores.

Ce faisant a été violé l’article 53 de la Constitution, prévoyant « …nulle adjonction de territoire n’est valable sans le consentement des populations intéressées. »

Le peuple français qui va avoir à financer cette décision aberrante était à l’évidence interessé.

Qui remettra en cause la départementalisation de Mayotte ?

16:45 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.