Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2008

Le gentil facteur

le 7 octobre 2008






Messieurs,


Patrick Jarreau dans son article du 4 octobre (Olivier Besancenot, Jean-Marc Rouillan et Mme Besse) se risque à une comparaison entre la LCR de Besancenot et le FN de Le Pen, comparaison qui me semble parfaitement biaisée.
Il semblerait que Le Pen brisait « le consensus républicain en exploit(ant) des émotions jusque là censurées ». Il y aurait donc en France des choses qu’il ne faut pas dire et que le Pen disait.
Par contre le gentil facteur « n'(a) jamais qualifié les crimes staliniens, maoïstes ou polpotiens de « détails de l'histoire ». Peut être mais qui condamne ces crimes, y a-t-il eu un nouveau Nuremberg ? une nouvelle loi Gayssot ? vous mêmes avez adulé le Grand Timonier, admiré Pol Pot et on ose encore se qualifier « communiste ».
Ce bon Besancenot prône la révolution voire la violence, je l’ai vu, Le Pen n’a jamais contesté la démocratie.
Encore une fois votre sympathie prend une bien curieuse direction.
Considération distinguée

17:04 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.