Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2008

Tartuffe

le 17 avril 2008
 
 





Messieurs,
 


Si on en croît votre éditorial du 17 avril, « les tartuffes de la faim », l’Occident serait encore responsable des pénuries alimentaires en Afrique : ce serait la conséquence :
Des nouvelles habitudes alimentaires des pays émergents, copiées sur les nôtres : donnons l’exemple abandonnons la viande et nourrissons nous de riz.
De la concurrence des biocarburants… elle n’a guère commencé.
De notre protectionnisme : justement les pays exportateurs africains n’ont rien à exporter.
De l’influence de la Banque Mondiale et du FMI, mauvais conseillers…
Les gouvernements africains qui laissent la démographie galoper et ne font rien pour assurer la subsistance de la population n’y sont évidemment pour rien. Pour vous ils sont certainement victimes de l’esclavage et de la colonisation.
Parallèlement Jacques Diouf et Jean Michel Severino (La hausse des prix agricoles, une chance pour l'Afrique ?) nous expliquent que la hausse des prix rentabilise l’agriculture africaine qui doit se moderniser.
Alors qui est tartuffe dans cette affaire ?
Considération distinguée

17:37 Publié dans actualites | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.